En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • 37berry
    37berry     

    Propos d'Henri Guaino : « La Crimée n’est pas ukrainienne et Poutine défend les intérêts de son pays. La Crimée n’a jamais été ukrainienne. Le président russe ne ment pas, il défend les intérêts de son pays. Ce sont les Etats-Unis et l’Europe qui mentent »!!!

  • 37berry
    37berry     

    Concernant l'assassinat de BORIS NEMTSOV, les premières questions qui viennent à l’esprit concernent le scénario de son assassinat. On sait qu’il avait diné avec un mannequin ukrainien au restaurant qui se trouve dans l’enceinte du GOUM, dont une des sorties donne sur la Place Rouge. La compagne de Nemtsov n’a pas été touchée dans le tir. Ceci soulève plusieurs questions. Un tir depuis une voiture en mouvement implique que l’on ait parfaitement identifié la « cible » et surtout que l’on connaisse son parcours. Cela implique aussi un degré d’expertise dans le maniement des armes qui n’est compatible qu’avec le meurtre par « contrat ». Le risque de manquer la « cible » ou de ne lui infliger que des blessures non mortelles est élevé. De ce point de vue on peut se demander pourquoi ne pas attendre que Nemtsov soit rentré chez lui ? Le mode classique de l’assassinat par « contrat » se fait dans un lieu où l’on est sûr de trouver la victime, la cage d’escalier de son appartement ou quand la personne sort d’un restaurant en règle générale. Or, ce n’est pas ce qui a été fait. Le choix du lieu du crime pourrait impliquer une intention démonstrative. Comme celle d’impliquer Vladimir Poutine dans ce meurtre ? En tous les cas il est évident que les assassins ont pris des risques qui semblent indiquer une intention politique. Tout ceci fait penser à une mise en scène.

  • 37berry
    37berry     

    Washington a besoin d’une guerre en Ukraine pour atteindre ses objectifs stratégiques.
    Les États-Unis veulent faire avancer l’OTAN jusqu’à la frontière occidentale de la Russie. Ils veulent un pont terrestre vers l’Asie pour multiplier les bases militaires étatsuniennes sur tout le continent. Ils veulent contrôler les couloirs de pipelines de la Russie vers l’Europe pour contrôler les revenus de Moscou et s’assurer que le gaz continue d’être négocié en dollars. Et ils veulent une Russie affaiblie et instable qui sera plus vulnérable au changement de régime, à la fragmentation et, finalement, au contrôle étranger. Ces objectifs ne peuvent être atteints pacifiquement, et de fait, si les combats cessaient demain, les sanctions seraient levées peu après et l’économie russe rebondirait. Cela serait-il profitable à Washington?

  • 37berry
    37berry     

    Pour 24% de la population mondiale, les Etats-Unis sont la principale menace pour la paix dans le monde :::::Qui a précipité l’Afghanistan, l’Irak, ou la Libye dans le chaos sinon l’Occident groupé autour des Etats-Unis? L’intervention en Irak, en 2003 qui s’appelait « liberté en Irak » débouche en 2015 après des années de guerre civile sur l’apparition de Daesh, un Etat islamiste d’une cruauté exemplaire! On peut comprendre que face à leur image de va-t-en guerre impénitent, les Etats-Unis cherchent à faire peur avec la Russie. Mais l’opinion mondiale ne s’y trompe pas comme le montre ce sondage.

  • Grincheux
    Grincheux     

    On assiste à un jeu de dupes entre les Etats-Unis et la Russie.

Votre réponse
Postez un commentaire