En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les 27 chefs d'Etats de l'Union européenne se sont mis d'accord vendredi 8 février, sur le budget pour la période 2014 - 2020.
 

Les dirigeants de l'Union européenne sont parvenus à un accord, vendredi, à l'issue de 24 heures de négociations à Bruxelles. Ce budget, pour la première fois en baisse, satisfait le camp français.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

121 opinions
  • lululanantaise
    lululanantaise     

    Alors les ouvriers , classes moyennes et autres ça vous fait quoi ce matin cette quenelle de plus ...... On vous avez dit que les journalistes et les bobos bienpensants de gauche allaient vous la mettre ...... Fallait réfléchir !!!!! Et OUI

  • grenat74
    grenat74     

    Dans un communiqué en forme d’appel policier à la mobilisation ouvrière, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, le « socialiste » préféré du MEDEF et de l’UMP, a déclaré (sur Europe 1, la radio de Lagardère) : “il y a de la désespérance chez les ouvriers, chez les ouvrières, il y a de la colère. (…) J’en appelle évidemment à la retenue, au dialogue social, à la recherche de solutions”, a dit jeudi le ministre de l’Intérieur. Il n’y a pas de place pour la violence, et je lance évidemment un avertissement, la police, elle fait son travail, mais on ne peut pas admettre qu’on cherche à casser l’outil de travail, à briser des mobiliers urbains, qu’on s’attaque à des édifices publics, qu’on lance des boulons sur des policiers”.

    La violence, Monsieur le ministre « socialiste »,

    ce n’est pas de jeter des papiers par la fenêtre dans un siège social où les ouvriers viennent d’apprendre qu’ils sont licenciés, que leur avenir et celui de leurs gosses est brisé, parce que les patrons – pardon les « entrepreneurs » - ont décidé de délocaliser l’usine à 5000 km pour faire plus de profit. La violence, c’est celle d’actionnaires, de « grands PDG » propres sur eux, de politiciens sociaux-libéraux cherchant à se faire bien voir de la droite pour devenir « présidentiables », d’eurocrates interdisant toute nationalisation industrielle au nom de la « concurrence libre et non faussée » imposée par l’Union européenne. La violence, c’est que mille usines par an déménagent du site France, que des millions d’ouvriers et de fils d’ouvriers sont marginalisés dans leur propre pays, que la nation française, privée d’économie productive et rabattue vers les activités financières les plus parasitaires, est en voie d’implosion tant elle est fissurée par les « fractures sociales ».

    Quant à la guerre de classes, ce n’est pas la classe dominée qui a décidé de la mener. Rappelons les paroles du milliardaire US Warren Buffet qui déclarait récemment, applaudi par les siens : « il y a une guerre de classe, c’est vrai ; mais c’est ma classe, celle des riches qui mène cette guerre et c’est nous qui la gagnerons » (New-York Times, 26. 11. 2006).

    Alors les ouvriers, les syndicalistes de lutte, les patriotes républicains qui enragent de voir casser leurs acquis et leur pays, n’ont d’autre choix que celui de la lutte de classe et de masse, que celui de l’autodéfense républicaine.

    Fondateur de la République française, Robespierre avait fait graver dans la Constitution républicaine les mots suivants : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour toute portion du peuple le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ». Alors à quand des ordres précis de M. le Ministre d’État pour faire décrocher partout « La liberté guidant le peuple » de Delacroix et pour interdire aux gens de chanter « Aux armes citoyens ! » à la fin de la Marseillaise.

    La classe ouvrière, la nation populaire sont en état de légitime défense. Laisser brader ce qui reste d’industrie au nom des « plans sociaux » qui ne visent qu’à marginaliser la jeunesse ouvrière et à ruiner la nation en la privant de production, c’est la solution de la mort lente. Nous ne voulons pas mourir. Notre classe, notre pays se dresseront chaque jour un peu plus contre la violence de ceux qui, drapés dans le drapeau de la funeste « construction » européenne, veulent mettre un point final à notre histoire nationale et révolutionnaire. Les ouvriers rejetteront chaque jour un peu plus les carottes creuses du bonimenteur Montebourg comme le gros bâton de son collègue Valls, qui brigue manifestement la succession du sinistre Jules Moch.

    Dans les formes qu’ils auront eux-mêmes démocratiquement arrêtées les salariés agressés par le patronat, par l’UE et par le gouvernement de Manuel Valls à genoux devant le patronat, sauront résister pour le bien de notre peuple, de notre jeunesse et de notre pays !

    « Jamais non jamais le peuple de France ne sera un peuple d’esclaves » (Appel du 10 juillet 1940 de Maurice Thorez et de Jacques Duclos). Camarades ouvriers, tous ensemble et en même temps, vous portez l’avenir de la jeunesse et de la nation !

  • ostar66
    ostar66     

    Pas d'accord, ce sont les américains.

  • smartiz
    smartiz     

    non seulement, c'est dit avec talent, précision, et en plus, c'est la vérité VRAIS! notr nouveau président, en a pris pleins les dents! c'est une vrais honte, pour notre pays.

  • xxl44
    xxl44     

    Pas de soucis pour le président il as dis cela seras comblé jusqu'au dernier € mais avec quel sous les caisses sont vides .!!!!!!!

  • ghysly44
    ghysly44     

    c'est bien lui qui a mis en place les fameux 75 % APRES 1 million d'€ sauf que lui minimise outrageusement son patrimoine et le montant de ses actifs en mentant !!!! Oh oh les journalistes ??? Faites votre métier aussi rigoureusement que sous Sarkosy !!!!!

  • danlebaba
    danlebaba     

    qui vampirisent les nations ! Flamby gros mou et sa clique en premier ! des amateurs qui n'ont qu'un seul objectif : s'en foutre plein les poches avec l'argent des pauvres cons de Français ! car ils sont tous au moins deux fois plus riche que le riche de base à 6000€ mensuel. Alors arrêtez d'accuser les Allemands !Flamby le mou D E M I S S I O N !!!!!

  • danlebaba
    danlebaba     

    Traduction claire de mon avis sur la question ! si vous avez du temps vous pouvez réécouter le grand menteur imbu et incompétent en train d'empapaouter les électeurs ! bonne journée !http://www.youtube.com/watch?v=TJ3zCh5qt48&feature=endscreen&NR=1

  • PierreQ
    PierreQ     

    On a voulu faire un géant économique pour nous proteger des crises.
    Le resultats est que npous prenons les crises de plein fouet et en premiere ligne.
    Diffusez cette BD sur vos Facebook : http://www.belkine.fr/2011/02/de-leurope-lunion-europeenne.html

  • mumbest
    mumbest     

    On est dans la mouise jusqu'ou cou.....
    Bon on connait les tendance du coq français qui chante les pieds dans la m.... , mais il va peut etre etre temps de se reveiller et faire comprendre a cette europe (sans majuscule egalement) ne nous veut pas du bien.
    En ce qui me concerne je refuse de vivre comme les européens de l'est et me satisfaire d'a peine 500 euros ou il faudra que nos dirigeants reagissent et nous accordent un train de vie egal a nos esperance avec ces faibles revenus....
    On est pas des serfs ou est des etres humains qui souhaitons garder notre dignité .....
    Qu'ils ne viennent pas se plaindre de la montée du fn , ils le cherchent bien

Lire la suite des opinions (121)

Votre réponse
Postez un commentaire