En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Turquie: l'interdiction de Twitter jugée illégale par la cour suprême

Les autorités turques ont bloqué l'accès à Twitter le 20 mars dernier. (photo d'illustration).
 

La cour suprême a jugé illégal le blocage du réseau social Twitter, effectif depuis le 20 mars.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • ALOALOALO77
    ALOALOALO77     

    DECIDEMENT AVEC DES TRAVAILLEURS DE L OMBRE COMME BERRY 37 ILS ONT PAS BESOIN D ENEMIS LA TURQUIE ...

  • ALOALOALO77
    ALOALOALO77     

    oui c ca on te croit ahahaha

  • fedexgoat
    fedexgoat     

    quand on voit les idées que certains véhiculent sur youtube ce n'est pas étonnant !

  • HORATU
    HORATU     

    Bonne nuit RMC même si parfois je vous déteste des fois je vous aime bien - mais pas quand il y a l'autre hypocrite de p. perri et l'avocate vinaigrette lol

  • HORATU
    HORATU     

    ça vous étonne ? En France aussi la censure existe n'est ce pas valls - il fait bloquer des profils facebook et vidéo youtube - c'est très grave - mais parait il qu'il y a des organismes de la liberté d'expression ou des trucs des droits de l'hommes qui surveillent la censure du net en France - A suivre

  • berry37
    berry37     

    « Erdogan leak » : une conversation fuitée sur Youtube confirme la préparation d’une attaque sous fausse bannière contre la Turquie !!!!
    Le leak est énorme et explique la récente volonté du premier ministre turc et des autorités d’Ankara de bloquer Youtube et Twitter en Turquie. C’est en effet par le biais de ces médias sociaux qu’a été publiée une conversation « fuitée » au cours de laquelle les préparatifs d’une attaque de la Turquie sous fausse bannière était clairement envisagée par Recep Tayyip Erdogan et son chef du renseignement afin de créer un casus belli avec la Syrie…

Votre réponse
Postez un commentaire