En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Erdogan à Tunis, le 6 juin 2013.
 

Le Premier ministre turc a affirmé, au cours d'un discours, ce vendredi, rejeter les actions violentes et être ouvert aux "exigences démocratiques", alors que les manifestations contre le pouvoir en place durent depuis huit jours, dans les grandes villes du pays.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • A Jamais
    A Jamais     

    On est d'accord, pouvoir religieux c'est forcément mauvais. De toute manière la corruption sévit partout, mais là en France pas moyen de se cacher derrière l'excuse de Dieu pour faire ses conneries. Aller les turcs on est derrière vous et on espère encore du mieux pour vous !

  • Pasdupe
    Pasdupe     

    On ne doit pas mélanger politique et religion...chacun est libre de vivre et d'adorer qui il veut comme il veut du moment que c'est bienséant...imposer un mode de vie ca pousse à la dictature et les peuples ont compris..ils réagissent violemment....

  • 1351917
    1351917     

    @à jamais là on est bien d'accord! ^^

  • A Jamais
    A Jamais     

    Il a pas le choix, c'est soit il s'y plie, soit le peuple Turc le fout dehors à coup de pied au cul et plus si affinité. Le seul pays musulman au monde à s'occidentaliser dans le bon sens du terme, la laïcité va devenir (devient déjà) la nouvelle base et envoi valser l'Islam comme égérie politique loin, très loin et c'est pour cette raison que ce pays s'en sort contrairement aux autres pays à "Momo".

Votre réponse
Postez un commentaire