En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
A Ankara, des manifestants contre le blocage de Twitter, le 21 mars 2014.
 

Le blocage du réseau Twitter décrété par le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan en Turquie à neuf jours d'un scrutin municipal crucial pour son régime a suscité un concert mondial de protestations contre la "censure", y compris de la part du président turc.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • TARAFSIZ70
    TARAFSIZ70     

    HAHAHA ... Le "mec" est tellement sûr de gagner les prochaines elections qu'il peut tout se permettre, même carrément se foutre de la gueule du soi disant "peuple soumis" en rayant de la liste leur propre outil de propagande ... Prennez-en de la graine politiciens français !!!

  • quidambof
    quidambof     

    çà c'est un pays démocrate ????? stasi ???

Votre réponse
Postez un commentaire