En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
De la fumée s'élève au-dessus de la ville de Kobané, à la frontière turco-syrienne, après une frappe aérienne, le 8 octobre 2014.
 

Les sept personnes, dont deux ressortissants français, ont été arrêtées dans le sud du pays. Elles sont soupçonnées d'avoir voulu rejoindre les islamistes de Daesh. Deux enfants, dont un handicapé, les accompagnaient.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • iamagic
    iamagic     

    Oui le G20 tout comme la COP21 font tout à coup réagir les pays contre le jihadisme!! Ce sont nos ministres et chefs d'état qui pensent à leur peau plus qu'à celle de leur peuple

  • Enos83
    Enos83     

    Bien sûr, les turques vont nous les envoyer?

  • AgentK3
    AgentK3     

    Pour nos amis turques! Surtout les expulser....en Syrie.

  • Zero de conduite
    Zero de conduite     

    Ce n'est pas trop tôt!

  • norton_13
    norton_13     

    PAS D'AMALGAMES !!! comme ils disent...

  • ELIAS
    ELIAS     

    Dommage,ça aurait pu en faire 2 de moins .

  • kalispera
    kalispera     

    @ gugus
    Faites des mails de réclamation à BFM RMC, je l'ai fait hier, si nous sommes nombreux ...

  • kalispera
    kalispera     

    Peut-être que l'enfant est la petite fille enlevée à sa mère, ce serait bien

  • Jean Jacques chollez
    Jean Jacques chollez     

    Ouais !!! Superbe réussite des autorités turkes 2 arrestations pour 30000 combattants étrangers en Syrie....

    Crusader30
    Crusader30      (réponse à Jean Jacques chollez)

    C'est déjà un bon début..

  • Crusader30
    Crusader30     

    Bravo la Turquie , bon boulot, deux de moins....on va peut être endiguer ce flux de malades qui veulent rejoindre les barbares de l'EI.

Votre réponse
Postez un commentaire