En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La Tunisie organise dimanche sa première élection présidentielle libre de l'après-révolution.
 

VIDEO - Véritable exception parmi les pays du Printemps arabe, la Tunisie vit ce dimanche sa première élection présidentielle libre de l'après-révolution. Pour le grand favori, Béji Caïd Essebi, il s'agira de faire coup double après la victoire de son parti face aux islamistes d'Ennahda.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Glochide
    Glochide     

    Un papy de 88 ans qui si tout se passe bien finira son mandat à 93 ans et qui récite des versets du coran au milieu de ses discours , franchement je suis septique . Et puis la Tunisie ne retrouvera jamais le tourisme d'avant par peur des attentats et c'était sa seule richesse ....

  • saturne
    saturne     

    Excusez-moi mais quels sont les possibilités d'évolution de ce pays avec un papy de 88 ans aux commandes la Tunisie et pourtant le pays le plus instruit du Maghreb n'y a-t-il pas quelques jeunes pour se lancer dans l'aventure pour bousculer ce système archaïque

  • Refractix
    Refractix     

    Espérons que les Tunisiens vont aller vers plus d’indépendance et de souveraineté. Je sais qu’une députée du parti du président sortant, M. Moncef Marzouki, concurrent de Béji Caïd Essebsi, avait voulu remettre en cause la « dette odieuse » tunisienne contractée dans la passé par Ben Ali. Voir ici l’article : upr.fr/actualite/monde/tunisie-fmi-ben-ali . Quelle est la position du favori Béji Caïd Essebsi sur ce sujet ?

  • Ben Voyons
    Ben Voyons     

    .

    Ben Voyons
    Ben Voyons      (réponse à Ben Voyons)

    <<< sachant que je vais être censuré, je mets directement un post vide :))) >>>

  • valgego
    valgego     

    Opinion d'un non spécialiste français ; dans une société tribale islamisée , il semble difficile d'accéder à la démocratie sur le modèle européen ; quand le pouvoir est confié inévitablement au chef d'une tribu , la religion reste partout , et ce n'est pas étonnant que les islamistes ne présentent pas de candidat , la religion continue à gouverner le pays dans chaque tribu , d'où l'alternance que je pense inévitable entre un dictateur et les religieux , la démocratie passera par la séparation de l'église et de l'état , mais là ce n'est plus une révolution qu'il faut c'est un séisme , et d'autre part par la représentativité de chaque tribu à la gouvernance ;

    youben
    youben      (réponse à valgego)

    Je corrige, opinion d'un inculte français, le tribalisme bien qu'encouragé et magnifié par les colonisateurs français a pour des raisons évidentes (divisé pour mieux reigner) a quasiment disparu en Tunisie grâce notamment a une guerre menée par Bourguiba contre cet archaisme, il subsiste encore un peu dans quelques compagnes. La société tunisienne n'a absolument rien à avoir avec la Lybie ou même le maroc en terme de tribalisme, Je trouve que ce commentaire pue un racisme dégueulasse et insupportable.
    Nous les tunisiens on a l'impression que ça vous fait bien chier vous les français que l'expérience réusisse en tunisie, du coup on a le droit à une déférlente raciste sur internet, pour quelle raison? un peuple arabe qui marche vers la démocratie, ça ne peut pas exister, ça boulverse vos clichés et vos idées reçus, du coup vous devenez comme hystérique. J'espère qu'on va pas me censurer comme d'habitude ici... Amicalement

    Jean Aimarre 2.0
    Jean Aimarre 2.0      (réponse à valgego)

    Etant donné que même en France on arrive pas à séparer et à appliquer les principes de la république, face à la deuxième religion de France (inutile de la nommée), alors que nous y sommes parvenu à l'aube, de notre république, au prix des efforts que l'on sait pour contrer l'emprise du clergé sur la vie "civile".... Et bein ! Pour les tunisiens, c'est pas gagné !

  • AnisB
    AnisB     

    J'ai lu et relu votre article et je n'y ai rien trouvé qui expliquerait ces deux guillemets qui entourent le mot libre dans le toute de votre article. Pourriez vous nous éclairer sur ce choix bizarre ?

    Jacques76
    Jacques76      (réponse à AnisB)

    Je crois que BFM vous a répondu , vu le score qu'ils vous ont infligé ( Cela veut sûrement dire circulez il n'y a rien à voir ) Bonsoir à vous .

    Ben Voyons
    Ben Voyons      (réponse à Jacques76)

    Espérons qu'ils vont virer les babouches barbues à coup de pompes dans le train ...
    ils sont vindicatifs, les gamins et gamines de la censure ! ça fait 7 fois qu'ils virent ce post :)))

Votre réponse
Postez un commentaire