En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des manifestations ont éclaté dans tout le pays après la mort de l'opposant Chokri Belaïd.
 

Assassiné mercredi, Chorki Belaïd était un opposant très vif du gouvernement islamiste. Sa mort met en lumière la position ambigüe du parti islamiste au pouvoir à l'égard de la violence qui s'est emparée de la société tunisienne, notamment via les milices d'Ennahda.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire