En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des militants anti-Ennahda, le 13 août 2013, à Tunis.
 

Les opposants à Ennahda ont rejeté l'offre de sortie de crise proposée par les islamistes. A partir de samedi, des manifestations pacifiques vont tenter de provoquer le départ du gouvernement au pouvoir.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Mo78
    Mo78     

    Allez courage , juste un peu et vous ferriez mieux qu'on Égypte....

  • Chabane
    Chabane     

    Peut importe les plans de sorties de crises proposées, l'opposition veut le pouvoir et rien d'autres ! Les arabes ça ne peut pas être démocratisé !!! C'est impossible !

  • calentita
    calentita     

    Tunisien demandait de l'aide à l'oranais BHL.

Votre réponse
Postez un commentaire