En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Donald Trump et son directeur de campagne, Corey, Lewandowksi (à gauche sur l'image), le 16 mars 2016.
 

Le candidat républicain est venu à la rescousse de son directeur de campagne, inculpé pour avoir agrippé une journaliste lors d'un meeting, début mars. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Rassss
    Rassss     

    On ne touche pas aux "vaches sacrées", d'autant plus quand il s'agit d'une personne aussi intouchable qu'un ou une journaliste...

Votre réponse
Postez un commentaire