En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Tension avant le vote au Congrès sur l'accord sur la dette US
 

Républicains et Démocrates, après des mois de discorde, pourraient voter dès ce lundi l'accord conclu in extremis pour relever le plafond de la dette des Etats-Unis.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • JJL
    JJL     

    L'état n'a pas renfloué les banques, il a apporté des garanties (comme une caution). Comme aucune n'a été défaillante, il n'y a pas eu d'argent déboursé par l'état.
    Quant aux retraites, évidemment qu'elles ne sont pas seules responsables mais un peu de calcul de niveau primaire :
    15 000 000 (de retraités) x 1212 euro (montant moyen de retraite trouvé sur le web) x 12 x 20 ans ça fait .... 4000 milliards

  • blanbek
    blanbek     

    c'est le noel chinois!

  • blanbek
    blanbek     

    cette mesure a voter est le debut de la fin du regne americain sur la planete. Ils passent de banquiers de la terre a plus gros emprunteur au monde. Le relais se transmet doucement vers l'asie signe de l'essouflement de la croissance US. Le dollar d'ici dix ans ne fera plus reference laissant aux nouveaux rois du monde les rennes de l'economie mondiale. l'histoire est un cycle...chacun son tour.

  • Verly.
    Verly.     

    ...ce ne sont pas les retraites qui ont ruiné les Français. K'endettement est consécutif à la loi Pompidou-Giscard qui fait obligation a la République française de recourir à des banques privées quand elle a besoin d'argent et cela au taux fixé par kes banques. Avant l'état se tournait vers sa banque centrale qui prêtait à taux zéro le plus souvent et jamais au dessus de 1%. Plus tard il nous est échu l'obligation de financer la banque européenne à 1% pour qu'elle nous prête à 4% quand elle y consent. Enfin, cerise sur le gâteau, nous avons du renflouer les banques. Ce qui fait que chaque Français à 25000euros de dettes. Vous en connaissez beaucoup de retraites qui cumulées arriveraient à 1.400 milliards?...

  • Muad Dib
    Muad Dib     

    Une source bancaire nous donne des détails qui éclaireront tout le monde au sujet de l’échéance du 02 août 2011, relatif au fameux plafond de la dette américaine. (cliquer pour lire la suite)
    D’une manière générale, les médias disent que si les politiciens du Congrès US ne parviennent pas à trouver d’accord sur le plafond de la dette américaine, il y aurait un défaut officiel sur la dette des Etats-Unis. Cette source explique que « c’est une contre vérité totale ». Voici son explication en tant que banquier spécialisé sur le sujet: « Pour maintenir son train de vie pour août, les US ont besoin de 306.7 mlds de USD et l’Etat américain va recevoir 172.4 mlds de revenus ( taxes et autres) ce qui est tout de même largement assez pour payer les 29 mlds d’intérêts de la dette pour août. Aucun risque de défaut de paiement. En août, l’Etat va simplement devoir faire des économies de 134 mlds, couper dans certaines dépenses et continuer à puiser dans le fonds de pension public. Mais il semble que les marchés ne comprennent pas bien ce qui est pourtant bien simple et se laissent gagner par la peur. Sur l’année fiscale 2011 qui se termine le 30 sept, les US recevront 2200 mlds de revenus et ne devront payer que 214 mlds de USD comme intérêts de leur dette. Dans l’immédiat, il est absurde de croire que les US ne pourront pas payer les intérêts de leur dette, ils couperont dans d’autres dépenses pour éviter cela. Et il est encore plus absurde d’imaginer que les gros créanciers de l’Etat refuseront de continuer à prêter car ils sont majoritairement américains et n’ont pas d’autres alternatives crédibles ».
    Que cache cette mise en scène mondiale ?
    Alors, à quoi rime ce cirque que politiciens et médias, tant américains qu’européens entretiennent ? Que veulent-ils encore nous imposer à partir d’un « faux problème » ? Sommes-nous dans la même logique de ces attentats que l’on développe en vue de préparer le terrain aux mesures dictatoriales et, au préalable, à un énorme coup dur pour de futurs innocents ?
    On doit donc traduire que démocrates, républicains et le prix Nobel de la Paix (!) de la Maison Blanche sont les acteurs d’une pièce de théâtre dramatique et que la fin de l’histoire est connue d’eux-mêmes, employés d’un réalisateur inconnu, ce fameux cartel bancaire qu’ont évoqué plusieurs personnalités de premier plan dans l’histoire des Etats-Unis.
    Cette source bancaire conlut ainsi : « Bien entendu, toutes ces coupes dans les dépenses américaines vont avoir des conséquences : moins de stimulus signifie que les US ne pourront plus masquer la réalité économique désastreuse et à plus long terme c’est cela qui va provoquer une fuite hors du dollar mais pas tout de suite ».

  • la digue rouge
    la digue rouge     

    De toute façon, le chateau de carte s'effondrera bientot! Aprés le printemps Arabe, l'été Israelien, l'automne Americain?, l'hivers europeen ?

  • CB10
    CB10     

    Ils me font rigoler ces américains qui veulent nous donner des leçons de bonne conduite et qui font des déficits à tire-larigot, qui n'arrêtent de faire la guerre, qui veulent que l'on vive comme eux et çà marche avec nos politiques. On est loin du Général de Gaulle qui voulait que la France reste libre.

  • jeanca1313
    jeanca1313     

    dettes : c'était inévitable
    Accord signé retraite à 60 ans par Berégovoy en 1983 Les négociateurs patronaux : "ce n'était pas une mesure nécessaire en raison de l'évolution démographique et de la charge qui en résultera pour les régimes de retraite." Le 23 mars 1984 - article de M. Philippe Vasseur - "C'est officiel le ministère de l'économie et des finances a annoncé hier qu'au 31décembre 1983, l'endettement à moyen long terme de la France... s'est accrue considérablement au cours des 3 premières années du septennat de François Mitterrand. En effet, entre le 31 décembre 1980 et le 31 décembre 1983, l'endettement français a très exactement doublé... Nombreux sont les experts qui pensent qu'au train actuel la France devra bientôt emprunter...simplement pour faire face aux charges de sa dette extérieure. En attendant, la progression de l'endettement français continue. L'augmentation de l'endettement extérieur de la France donne malheureusement une certitude pour l'avenir : il faudra beaucoup de sacrifices demain pour payer la fuite en avant d'hier, sinon d'aujourd'hui...." Ça se passe de tout commentaire....

Votre réponse
Postez un commentaire