En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
François Hollande et Barack Obama.
 

Barack Obama va tenter mardi de rallier davantage d'Américains à sa politique syrienne, tâche compliquée par l'évolution rapide du dossier avec une proposition russe qualifiée de "percée importante" par un président au ton soudainement plus conciliant.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

27 opinions
  • ColibRIC41AC
    ColibRIC41AC     

    Insurrection islamique des Frères musulmans syriens :
    L’insurrection islamique en Syrie était une série de révoltes et d'insurrections armées par des islamistes sunnites, membres pour la plupart des Frères musulmans de 1976 à 1982.
    [dont les fiefs depuis les années 1980 sont justement les villes citées beaucoup par les médias : Marrât Al Nooman, Hama, Idlib, Jisr Al Shougour...]
    [Leurs relations avec l’Intelligence Service – MI6 - datent des années 40, celles avec la CIA des années 50. Le soulèvement organisé à Deraa, ville située près de la frontière jordanienne, déclencheur des événements actuels, n’est pas sans rappeler l’ « Opération straggle », montée en 1956 par les anglo-américains avec l’aide des services secrets jordaniens et des Frères musulmans pour se débarrasser d’un gouvernement syrien qui ne leur plaisait pas. Un des organisateurs du complot était Kermit Roosevelt junior, l’homme qui a renversé le docteur Mohammad Mossadegh en 1953, en Iran.]
    Brutalement réprimée par le régime, elle prend fin avec le massacre de Hama perpétré par l'armée syrienne en 1982.
    - Historique de l'insurrection :
    Menée contre l'autorité du Parti Baas, elle a été surnommée la « longue campagne de terreur ». Durant le conflit, les islamistes ont à la fois attaqué des civils (Alaouites, baassistes, laïques, nationalistes et communistes) et des militaires. « Les bombes placées dans les gares, les attentats contre les membres du parti Baas et leurs familles ou encore le massacre de sang froid de 83 cadets alaouites à l'école militaire d'Alep en 1979 demeurent solidement ancrés dans la mémoire collective syrienne. Ces atrocités, comparables à celle des guerres en Algérie ou en Irak, confie le journaliste Robert Fisk, atteindront leur paroxysme lorsque les Frères liquident près de 300 membres du parti Baas à Hama à la veille du bombardement de la ville par l'artillerie syrienne».
    - Des civils ont également été tués par les forces syriennes lors des raids de représailles. Le soulèvement islamiste atteint son point culminant en 1982 avec le massacre de Hama perpétré par les forces du président syrien Hafez el-Assad, lorsque de 10 000 à 40 000 personnes ont été tuées dans le siège de la ville par les troupes de l'armée régulière syrienne.
    - Dans les années 1990, après avoir supprimé toute opposition, al-Assad relâche certains prisonniers politiques et après sa mort en 2000, son fils Bachar el-Assad se montre initialement ouvert au dialogue politique (printemps de Damas). En mai 2001, les Frères musulmans publient une déclaration à Londres dans laquelle ils rejettent la violence politique et appellent à un État démocratique moderne.

  • erma17
    erma17     

    Nos amis Russes, champions du monde des échecs, ne l’oublions pas, viennent de glisser une « quenelle » en bonne et due forme à Mister « Slim & Nuts »Obama et à Môssieur « Polichinelle » Grasdubide 1er ! Trop empressés qu’ils étaient, à vouloir férocement guerroyer contre le régime de Damas, sous de fallacieux prétextes (tout le monde l’aura compris, ou finira par le comprendre et l’admettre définitivement un jour…), et contre l’opinion de leur propre peuple (ce que leur permet leur constitution), mais qui toutefois laisse apparaître pour l’observateur, une légitimité d’action bien entachée, ils n’ont pas vu le coup arriver… Que dire désormais de Môssieur « Polichinelle » Grasdubide 1er ?... A l’instar de son costume, devenu étriqué sous l’effet d’une bedaine de plus en plus imposante, tous les quolibets lui vont comme un gant… En vrac, incompétent, incapable, suffisant, inexpérimenté, menteur invétéré… j’en passe, et des meilleurs… Qu’il soit heureux, ce président de pacotilles, que notre Constitution Française ne soit que l’ombre d’une constitution, incapable de défendre son propre Peuple contre ses dirigeants… Que dire de M. « Bad blood » Fabius, le belliqueux, l’hôpital qui se moquant en permanence de la Charité !... Ceux qui ont été victimes directement ou indirectement du sang contaminé, s’ils sont encore de ce monde apprécieront… Le projet de résolution au Conseil de sécurité de l'ONU, qu’il nous dévoile aujourd’hui en 5 points, et dont les dirigeants français se disent à l’origine, est pipé d’office, puisqu’il demande implicitement à Bachar el Assad de reconnaitre que c’est lui qui est à l’origine de l’attaque à l’arme chimique du 21 août, or il ne cesse de le nier ! Et pour conclure, que dire de ces fameuses « preuves » de l’implication et de la responsabilité de damas dans cette attaque à l’arme chimique du 21 août ? M. « Bad blood » Fabius dit qu’elles sont sans cesse croissantes, alors que dans le même temps, il nous est donné d’entendre quelque part, ailleurs, sur la planète Paris, l’intellectuel du palais bourbon, la lumière des campagnes électorales, j’ai nommé M. « queen Killer » Bartolone déclamer, je cite : « Maintenant, la Russie doit nous aider à obtenir de la part des autorités syriennes la possibilité d'avoir une réponse à la question de qui les a utilisées [les bombes chimiques] »… Si donc, comme il est dit dans l’article de BFM, qui reprend très fidèlement les propos de M. « queen Killer » Bartolone, nos dirigeants en sont au point de réclamer une « réponse à la question de qui les a utilisées », c’est donc que pour le moins, ils ne possèdent, à ce jour, aucune preuve de l’implication du régime de Damas !!! M. « queen Killer » Bartolone, qui est sensé porter la parole du gouvernement, en vient à nous dire qu’ils (tant le gouvernement français qu’américain sûrement…) ne savent donc pas à ce jour, QUI a utilisé les armes chimiques !!!... Aveu d’un mensonge flagrant qui n’échappe plus à personne, du moins à une majorité de français avisés…

  • jojobo
    jojobo     

    C'est juste le bien penser et Ruth Elkrielf ne fait que supporte son chouchou de fan fan la tulipe !!!

  • jojobo
    jojobo     

    J'étais en Syrie en 2006 et je n'y ai vu ni peste ni cholera , mais des gens normaux et libres !!!!!

  • jojobo
    jojobo     

    Ils sont lies au Qatar et leur actions sont totalement incoherentes ! Mali et Syrie , on les chasse d'un coté et on leur fourni des armes de l'autre ! Je vous conseille de regarder le magazine ""Enquête Exclusive"" diffusé ce 8/9 et rediffusé le 15/9 surf M6. Excellent reportage sur la realité des rebelles et leur intention !!!! Honte a vous Fabius et Hollande d'aider ces gens là.....

  • Nives
    Nives     

    Regardez le neuneu poser à côté du Président des Etats unis, comme il est fier notre Neuneu national.

  • keops
    keops     

    bonjour et dire que l on a le plus minable des présidents du monde et qu en plus il a les codes nucléaire avec son ministre des affaire étrangère qui est coutumier des coups bas cela fait peur il me font penser a d anciens dictateurs que leur parti soutenait

  • SouSou
    SouSou     

    j'attends les élections avec impatience !

  • Godefroy de Bouillon
    Godefroy de Bouillon     

    Notre Président marche les jambes écartées et ne peut plus s'asseoir tellement qu'il a mal au cul !!

  • captain disaster
    captain disaster     

    Ils t on relâché ????? fallait pas !!!!!!!

Lire la suite des opinions (27)

Votre réponse
Postez un commentaire