En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un vvéhicule des experts de l'ONU à Damas, le 26 août dernier.
 

Mercredi, les grandes puissances réunies à New York ont progressé vers un accord sur plusieurs points cruciaux d'une résolution sur le désarmement chimique syrien.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • ColibRIC41AC
    ColibRIC41AC     

    Armes chimiques : quid de l’arsenal israélien ?
    Un document de la CIA récemment découvert révèle qu’Israël a mis aussi en place son propre arsenal d’armes chimiques [1].
    Des responsables du renseignement à Washington estiment que l’État hébreu a secrètement fabriqué et stocké des armes chimiques et biologiques depuis des décennies pour compléter son arsenal nucléaire présumé.
    Peu d’informations ou de preuves tangibles circulent toutefois sur un éventuel programme chimique israélien. Les informations les plus fiables sur un tel programme apparaissent dans un rapport secret de la CIA en 1983. Des satellites espions américains ont repéré en 1982 « une usine de production de gaz chimique et une unité de stockage dans le désert du Néguev », selon le document de la CIA. « D’autres unités de production d’armes chimiques auraient aussi été mises en place dans le cadre d’une industrie chimique bien développée ». Il n’est pas sûr qu’Israël dispose encore à ce jour d’armes chimiques.
    En 1992, le gouvernement israélien a signé mais n’a jamais ratifié la Convention sur les armes chimiques, qui interdit de telles armes. Le rapport de la CIA, déclassé en 2009, traite d’informations sur l’utilisation par l’Union soviétique d’armes chimiques et biologiques en Afghanistan et dans le Sud-Est asiatique. Des sections entières sur le Moyen-Orient ont été censurées par des responsables gouvernementaux. 11/09/13 bit.ly/17ZZ4xV

Votre réponse
Postez un commentaire