En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Syrie: les jihadistes de Daesh avaient créé un "Guantanamo" pour leurs otages

L'ex-otage Javier Espinosa lors d'une conférence de presse à Madrid, le 30 mars 2014.
 

Le journaliste espagnol Javier Espinosa, ex-otage de Daesh libéré en mars 2014, révèle que le groupe jihadiste avait mis en place en Syrie une prison de haute sécurité, sur le modèle de celle de Guantanamo. Jusqu'à 23 otages y ont été détenus.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • 37berry
    37berry     

    Les forces spéciales irakiennes ont déclaré qu’elles ont arrêté plusieurs conseillers militaires étrangers de l’Etat islamique (EI), y compris des ressortissants étatsuniens, israéliens et arabes dans une opération à Mossoul dans le nord du pays. Elles ont également ont récupéré quatre passeports étrangers, y compris ceux qui appartenaient à des ressortissants étatsuniens et israéliens et un qui appartenait à un ressortissant d’un Etat membre du Conseil de coopération du Golfe, aux mains de conseillers militaires de l’Etat islamique.

    olivier5clisson
    olivier5clisson      (réponse à 37berry)

    Encore raté : les forces irakiennes n'ont pas encore repris Mossoul, occupé par les Djihadistes.
    Tes "info" sont des mensonges

  • 37berry
    37berry     

    Les Etats-Unis menacent l’armée irakienne, et passent même à l’acte :::::::::::
    Dans une vaste offensive, l’armée irakienne, aidée par des forces chiites et des volontaires, vient de libérer Tikrit. Aucun des coalisés étatsuniens n’était présent. Les Etats-Unis ne peuvent tout de même pas laisser leurs chers « ennemis » se faire décimer sans aucune action de leur part. Et ils ont réagi, en effet… mais contre l’armée irakienne!!!!!!!!!!
    Pendant que les soldats irakiens se battaient dans Tikrit, les avions américains ont bombardé une base de l’armée dans l’ouest de l’Irak, dans la province d’al-Anbar. Deux missiles ont été tirés pendant le raid, faisant 45 morts parmi les soldats et les officiers, et des dizaines de blessés. En un seul raid contre les forces irakiennes, ils arrivent à faire ce qu’ils n’ont jamais pu faire avec des dizaines de raids contre DAESH............
    A Washington, on cherche déjà les moyens d’officialiser les interventions américaines contre l’armée irakienne, ou au moins d’intimider Bagdad et freiner son enthousiasme, en servant les leitmotivs habituels : crimes de guerre, droits de l’homme, etc…..........
    Selon Reuters, le sénateur Patrick Leahy menace l’Irak d’une rupture pure et simple des aides militaires, si « les soldats irakiens commettaient des crimes de guerre » contre les terroristes de Daesh ! Rappelons juste que cette fameuse aide militaire n’a jamais eu lieu. Les irakiens attendent encore les avions et les chars promis. A partir de là, il ne reste plus qu’à enclencher la machine communicationnelle, avec faux témoignages et fausses vidéos. Le sénateur Patrick Leahy dit pouvoir révéler des images où les « forces irakiennes se livrent à des tortures, des viols, des meurtres » ! Cela, personne n’en doute. Peut-être même que les images avaient déjà été tournées bien avant l’arrivée de DAESH en Irak.

    olivier5clisson
    olivier5clisson      (réponse à 37berry)

    Un Senateur ne peut pas décider à la place du gouvernement américain : encore du bidonage

Votre réponse
Postez un commentaire