En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Le régime syrien a nié ce vendredi toute implication dans les raids sur un camp de déplacés près de la frontière turque qui ont fait jeudi une trentaine de morts parmi les civils selon une ONG.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Magistro
    Magistro     

    C'est reparti pour les opérations sous faux drapeau ?
    Après la Bosnie, l'Irak, l'Ukraine, les soi disant attaques chimiques, qui a intérêt à bombarder un hôpital ?
    Ceux même qui accusent.
    Tant qu'il y aura des medias complice pour relayer vers des dindes.

Votre réponse
Postez un commentaire