En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'opposition syrienne affichant le slogan: "Hit Assad down, let Syria shine" (Faites tomber Assad, laissez briller la Syrie)
 

L'opposition appelle le Congrès américain à autoriser une frappe contre le régime de Damas. Bachar al-Assad, lui, se déclare "capable de faire face à toute agression extérieure.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

34 opinions
  • brruze
    brruze     

    croyant sont jour de gloire arrivé , avec le retrait des Anglais sur la question Syrienne hollande le fidel et obéissant serviteur , aux pieds de sont maitre , le grand , le méchant ,Obama , attendais sa caresse , mais l'autre ne l'a meme pas calculé , quel mépris . A travers se triste épisode c' est la France qui est rouge de honte .

  • jojobbb
    jojobbb     

    Avec la politique de l'UMPS depuis des décennies, il se passera un jour en France, la même chose qu'en Syrie avec toutes leurs religions de merde au nom de dieux hypothétiques. Je suis athée et je croyais qu'avec les progrès scientifiques, on arrêterait de croire à ces niaiseries qui ont de tout temps ensanglanté le monde !!!

  • boris2747
    boris2747     

    Une centaine de français... Un nombre qui prouve que le mal islamiste est profond et durablement installé sur notre sol. Il est bien la peine de faire une loi pour combattre les "combattants" si dans le même temps on naturalise à tout va.

  • boris2747
    boris2747     

    NON à une intervention en Syrie !

  • Forevers
    Forevers     

    Qui peut encore croire dans ce torchon, tout est démenti au fur et à mesure leurs soi-disant vérités.

  • habon
    habon     

    Les rebelles fournis par l’Arabie Saoudite sont dit-on à l’origine de l’attaque chimique

    31 août 2013 | Par Saad eddine kouidri

    Les rebelles et les résidents locaux à Gouta accusent le prince saoudien Bandar bin Sultan d’avoir fourni les armes chimiques à un groupe rebelle lié à Al -Qaida .

    L' article est une collaboration entre Gavlak Dale pour Mint Press News et Yahya Ababneh .

    Extraits de l'article

    Gouta, Syrie – Tandis que la machine de guerre américaine se met en place après l’attaque par armes chimiques la semaine dernière, les Etats-Unis et leurs alliés sont peut-être en train de se tromper de coupable.

    C’est ce qui semble ressortir des entretiens avec des gens à Damas et Gouta, une banlieue de la capitale syrienne où, selon l’ONG humanitaire Médecins sans frontières, au moins 355 personnes ont trouvé la mort la semaine dernière par ce que l’organisation croit être un agent neurotoxique.

    …. Beaucoup croient que certains rebelles ont reçu des armes chimiques par l’intermédiaire du chef du renseignement saoudien, le prince Bandar bin Sultan, et sont responsables de l’attaque au gaz.

    « Mon fils est venu me voir il y a deux semaines pour me demander ce que je pensais des armes qu’on lui avait demandé de transporter », déclare Abou Abdel-Moneim, le père d’un rebelle luttant pour déloger Assad, qui vit à Gouta.

    Abdel-Moneim dit que son fils et 12 autres rebelles ont été tués à l’intérieur d’un tunnel utilisé pour stocker des armes fournies par un militant saoudien, connu sous le nom d’Abou Ayesha, qui dirigeait un bataillon de combat. Le père décrit les armes comme ayant une « structure en forme de tube » tandis que d’autres ressemblaient à « d’énormes bouteilles de gaz ».

    Des habitants de Gouta disent que les rebelles utilisaient des mosquées et des maisons privées pour se réfugier tout en stockant leurs armes dans des tunnels.

    Abdel-Moneim dit que son fils et les autres sont morts lors de l’attaque chimique. Le même jour, le groupe Jabhat al-Nusra, lié à Al-Qaïda, avait annoncé qu’il allait attaquer de la même manière des civils à Latakia, au coeur de la région acquise au régime Assad sur la côte ouest de la Syrie, apparemment en guise de représailles.

    « Ils ne nous ont pas dit ce qu’étaient ces armes ni comment les utiliser », se plaint une combattante nommée « K. » « Nous ne savions pas qu’il s’agissait d’armes chimiques. Nous n’avions jamais imaginé que c’était des armes chimiques » .

    « Quand le prince saoudien Bandar donne de telles armes, il doit les donner à ceux qui savent comment les manipuler et les utiliser », averti-t-elle. Elle, comme d’autres Syriens, ne veut pas utiliser son nom et prénom par crainte de représailles.

    Un chef rebelle bien connu à Gouta nommé « J » acquiesce. « Les militants de Jabhat al-Nusra ne coopèrent pas avec les autres rebelles, à l’exception de combats sur le terrain. Ils ne partagent pas d’informations secrètes. Ils ont simplement utilisé des rebelles ordinaires pour transporter et utiliser ce matériel » , dit-il.

    « Nous étions très curieux au sujet de ces armes. Et malheureusement, certains des combattants ont manipulé les armes de façon inappropriée et ont déclenché les explosions », déclare « J ».

    Des médecins qui ont traité les victimes des attaques chimiques nous (les intervieweurs) ont mis en garde de faire attention à poser des questions quant à savoir qui, exactement, était responsable de l’agression mortelle.

    Le groupe humanitaire Médecins sans frontières a ajouté que des soignants auprès des 3.600 patients ont également signalé des symptômes similaires, y compris l’écume à la bouche, des difficultés respiratoires, des convulsions et une vision floue. Le groupe n’a pas été en mesure de vérifier l’information.

    Plus d’une douzaine de rebelles interrogés ont indiqué que leurs salaires proviennent du gouvernement saoudien.

    http://blogs.mediapart.fr/blog/saad-eddine-kouidri/310813/les-rebelles-fournis-par-l-arabie-saoudite-sont-dit-l-origine-de-l-attaque-chimique

  • habon
    habon     

    En somme, la seule "preuve" de la DGSE, c'est que "le régime a tout fait pour effacer les preuves"! Chapeau bas!
    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/09/01/nouvelles-preuves-de-l-utilisation-des-armes-chimiques-en-syrie_3469485_3218.html

  • jojobo
    jojobo     

    Au sein de groupes djihadistes!!!! Cherchez l'erreur!!!!! On combat les djihadistes au Mali, mais on les aide en Syrie .......

  • jojobo
    jojobo     

    Le gouvernement francais! Mais que voulez vous que ces fantoches décryptent ? A part le renflement de leur comptes en banques ! C'est vraiment la seule chose qui les intéresse !!! Pour le reste quand on cherche seulement la gloriole, on s'en fout!!!!!!

  • habon
    habon     

    Même les patriotes américains conservateurs sont contre cette intervention : 91% des américains sont contre l’intervention, et apparemment on est proche du vrai chiffre .
    Voici, pour changer, le point de vue d’un patriote américain …. : Le congres dira donc surement NON, sinon ce sera la folie là bas :
    http://www.youtube.com/watch?v=UB_23xvTdvU#t=76

Lire la suite des opinions (34)

Votre réponse
Postez un commentaire