En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
John Kerry, secrétaire d'Etat américain et Catherine Ashton, chef de la diplomatie européenne à Vilnius en Lituanie le 7 septembre 2013.
 

Les ministres européens des Affaires étrangères étaient, ce samedi à Vilnius en Lituanie, pour se concerter sur la situation en Syrie après les possibles attaques chimiques.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

38 opinions
  • jouvance
    jouvance     

    tu as raison "LA GRATOUILLE"

  • IHF62
    IHF62     

    Hollande devra t'il ? lors de son allocution devant les Français annoncer le retrait de la France de l'ONU puisqu'il en accepte pas le règlement.

  • naiko
    naiko     

    On n'a met pas assez mis l'accent, sauf erreur, dans les commentaires lus ici en France, sur le véritable renversement de jurisprudence dans le droit international occasionné par la décision -plutôt impulsive comme l'ont montré les sinuosités des messages présidentiels-prise d'intervenir militairement en Syrie en dehors de tout mandat international. Ce faisant nous affaiblissons durablement notre position de membre permanent au Conseil de Sécurité des Nations Unies, car que dirons-nous dans l'avenir face à une menace éventuelle d'intervention de la part d'une grande puissance (ou d'une autre) qui voudrait s' affranchir d'un accord du Conseil de sécurité? . Il y a même eu un moment, la semaine dernière, où on nous annonçait une intervention imminente, sans même avoir pensé à attendre les conclusions des experts des Nations Unies, présents sur place...Sans même s'intéresser au mandat de ces experts, lequel ne prévoit pas d'examiner l'origine des tirs du 21 août...Il faudrait une autre mission pour cela, et il eût été beaucoup plus crédible et sans doute efficace de prendre le Président syrien à son jeu et de le pousser à accepter une autre mission ayant cette mission. On aurait pu avoir un accord des Quinze du Conseil là dessus, on serait revenu avec une autre résolution plus ferme, en cas de refus...bref on aurait fait monter la pression en recherchant toujours l'unité des membres du Conseil, seule garantie de l'efficacité et de la légitimité d'une action -politique- internationale. Quel gâchis! Sans oublier qu'en cas de refus du Congrès d'avaliser la proposition d'intervention du Président Obama, on se retrouvera devant un effet totalement inverse de celui recherché, c'est-à-dire le renforcement du pouvoir du Président Assad...Merci à Habon pour ses commentaires très pertinents.

  • la gratouille
    la gratouille     

    Al qaida d'un coté,le hezbollah et l'Iran de l'autre,...Intervenir là dedans c'est foutre les pids dans la merde, ca c'est sûr!

  • erma17
    erma17     

    Edifiant...

  • habon
    habon     

    [Contenu Modéré]

  • HEUREUX43
    HEUREUX43     

    ma bouteille de gaz est vide tiens ! bachar ta du rab??

  • HEUREUX43
    HEUREUX43     

    réponse clair et forte c'est aboyer de loin en montrant les crocs , et au moindre bruit ou mouvement allez vite au fond de sa niche en couinant !!! étre lache en somme !!! donc dans ce cas on le ferme et on s'occupe de la france ou il y a fort a faire deja !!!!!!!!! les affaires des syriens sont LEURS AFFAIRES A EUX ET NOUS AVONS LES NOTRES ! clair et simple !!!!!

  • HEUREUX43
    HEUREUX43     

    exact ! les socialos sont archi nuls !!!!!!!!!! et hollande lui , ce lamentable lécheur ! comment es il possible de voter pour cet chose ! en auvergne on en veut deja plus depuis un moment !!!

  • Nixy
    Nixy     

    Merci pour la fine analyse. Allez-y, on vous suivra (peut-être).

Lire la suite des opinions (38)

Votre réponse
Postez un commentaire