Syrie : découverte des corps de 65 jeunes exécutés

Les corps d'au moins 65 jeunes tués d'une balle dans la tête ont été découverts mardi dans la cité syrienne d'Alep.

D. N. avec AFP
Le 29/01/2013 à 18:56
Alep est aujourd'hui une ville en ruines. (Sana-AFP)

A quelques heures d'une intervention du médiateur international Lakhdar Brahimi à l'ONU, un dernier carnage a été découvert, en Syrie. Les corps d'au moins 65 jeunes ont été découverts ce mardi à Alep, cité très éprouvée du Nord-Ouest du pays.

>> Lire notre dossier sur le conflit syrien

Exécutés d'une balle dans la tête

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui s'appuie sur des militants et des médecins, "au moins 65 cadavres non identifiés ont ainsi été retrouvés à Boustane al-Kasr", quartier tenu par les rebelles à Alep, la métropole du Nord en proie à des combats entre soldats et insurgés.
    
"Agés d'une vingtaine d'années, ils ont été exécutés d'une balle dans la tête. Vêtus en civil, la majorité ont les mains liées derrière le dos", a-t-elle ajouté. Ils ont été sortis de la rivière Qouweiq qui sépare Boustane al-Kasr et Ansari, quartier également aux mains des rebelles.
    
Sur place, un capitaine rebelle, Abou Saada, a déclaré que "jusqu'à présent 68 corps ont été retrouvés dont des enfants. Mais il devrait y en avoir plus de 100 car beaucoup sont encore dans l'eau".

Accusations mutuelles du régime et des rebelles

Rebelles et régime s'accusent mutuellement des tueries, mais il n'est pas possible de confirmer les informations de source indépendante.

Un responsable au sein des services de sécurité du régime a affirmé qu'il s'agissait de "citoyens de Boustane al-Kasr, qui ont été enlevés par des groupes terroristes après avoir été accusés d'être en faveur du régime". "Ils ont été exécutés dans la nuit de lundi à mardi et leurs corps ont été jetés dans la rivière", a-t-il affirmé. Le régime assimile les rebelles à des "terroristes".
    
Mais selon le capitaine rebelle Abou Saada, le régime serait à l'origine de ces exécutions.

Toute l'actu International

La question du jour

Faut-il dissoudre la LDJ, Ligue de défense juive?