En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • ColibRIC41AC
    ColibRIC41AC     

    Sacha Mandel, espion contrarié :
    Je pourrais me moquer de toute la lamentable et servile presse française, mais c’est sur Rue89 que ça tombe :
    Juste après que Jean-Marc Ayrault a affirmé qu’il n’y aurait pas de vote du Parlement sur une éventuelle intervention militaire en Syrie, le site du gouvernement publie un document « déclassifié » des services de renseignements français sur l’attaque chimique du 21 août dans la banlieue de Damas. Une façon de préparer ou convaincre l’opinion.
    La Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) et la Direction du renseignement militaire (DRM), qui ont rédigé cette note, sont formelles : l’attaque du 21 août a été perpétrée par le régime de Bachar el-Assad et son clan, « seuls habilités à donner l’ordre d’utiliser des armes chimiques ». Selon le document, il s’agissait en effet d’une « attaque massive et coordonnée dont les rebelles syriens n’ont pas les moyens ». Les forces de Bachar el-Assad auraient de surcroit cherché à détruire les preuves :
    Sauf que dans les propriétés dudit document on lit : (Un rectangle blanc a été mis à la place du champ « emplacement ».)
    Sacha Mandel, ancien d’Euro-RSCG et qui y retournera peut-être, est aujourd’hui conseiller presse de Jean-Yves Le Drian. La question à mille euros étant bien sûr de se demander comment ils vont nous expliquer que ce document super-hyper-top-secret déclassifié exprès et exceptionnellement tout frais des armoires de la DGSE pour nous démontrer comment Bachar est trop un dictateur sanguinaire soit passé par son ordinateur : il a fallu toiletter la mise en page ? Effacer des smileys ? rajouter des adjectifs ? Ou bien l’a-t-il écrit ou réécrit, le très politique Mandel ?
    En tout cas pour la note « rédigée » par la DGSE et la DRM, ils repasseront.
    Et non vous ne rêvez pas : le document censé justifier l’engagement de militaires français contre la Syrie sort bien de l’ordinateur d’un bête pubard d’Euro-RSCG, l’agence de com de DSK — entre autres — et dirigée par le très socialiste Stéphane Fouks pour lequel, curieusement, il ne semble pas exister de page Wikipedia française ou anglaise. On soulignera seulement ici qu’il est administrateur de Médecins sans frontières (vous savez, cette ONG « indépendante » qui réclame la guerre contre la Syrie à cor et à cris) et qu’il est aussi administrateur de l’IRIS, sorte de think-tank géopolitique bien connu où croque toute une partie de l’oligarchie française de droite comme de gauche…
    Le style même de cette note avait déjà mis à puce à l’oreille à beaucoup : quelle que soit la décadence de la DGSE, on l’imaginait mal signer un tel salmigondis d’évidence fait pour la presse.
    Vous verrez que la prochaine fois ils demanderont leur scénario de guerre à la grosse Josée Dayan… (Merci à MG.) 03/09/13 bit.ly/1ebMUqk

Votre réponse
Postez un commentaire