En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Bachar al-Assad, président de la Syrie.
 

Dans une interview à la chaîne Al-Manar du Hezbollah libanais diffusée jeudi, le président syrien n'a pas écarté de se présenter à la présidentielle de 2014, au grand dam de l'opposition politique et militaire qui exige son départ du pouvoir.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • ColibRIC41AC
    ColibRIC41AC     

    La police turque saisit 2 kg de gaz sarin au Front Al-Nosra :
    Dans le cadre de son enquête sur les attentats de Reyhanlı (11 mai 2013), la police turque a procédé, lundi 27 mai 2013, à une série de perquisitions chez des militants du Front Al-Nosra, à Adana et Mersin. 12 suspects ont été arrêtés.
    2 kg de gaz sarin ont été trouvés.
    Le Front Al-Nosra est la branche levantine d’Al-Qaïda. Les militants s’apprêtaient à utiliser ce gaz sarin à la fois en Turquie et en Syrie. Le gaz sarin est une arme chimique interdite par les Nations Unies en 1991.
    Cette découverte intervient alors que le quotidien français Le Monde, dans son édition datée du 28 mai, la publication d’un reportage en cinq parties de Jean-Philippe Rémy et Laurent Van Der Stockt « attestant » l’usage de gaz par l’Armée arabe syrienne contre la « rébellion » à Jobar (quartier de Damas).
    Le reportage reprend le modèle de celui réalisé à Homs, il y a plus d’un an, par Le Monde, traduit dans les principales langues européennes et publié par de grands quotidiens des États membres de l’Otan. Le reportage contient de nombreuses invraisemblances : les journalistes décrivent une guerre chimique au cœur de la capitale qui ne toucherait que les « opposants » ; les personnes atteintes manifestent divers symptômes, mais pas de convulsions ; les photos illustrant le premier article montrent des soins oculaires inutiles en cas d’usage de gaz de combats (qui pénètre par la peau et n’est pas un gaz lacrymogène). Cette pièce de propagande a été diffusée et largement reprise à la veille de la levée de l’embargo européen sur les armes destinées aux groupes armés. 31/05/13 Voltaire

  • 1351917
    1351917     

    Il n'y a que les islamistes qui défendent les "rebelles" à tout prix. On se méfie partout de ceux qui parlent contre Bachar El Assad.

  • Martellus
    Martellus     

    Ah, au fait, amis progressistes : http://www.fdesouche.com/377516-des-islamistes-syriens-arretes-en-turquie-avec-du-gaz-sarin

  • Martellus
    Martellus     

    Qu'il soit confiant ! Et que sa victoire soit rapide ! J'ai pas envie que ça prenne du temps et que nos diplomates de merde (même pas capables de recevoir un dirigeant du régime d'Assad) livrent des armes à ces fous de "rebelles" dont on peut voir tous les jours les exploits sur des sites dits "gore" (allez y seulement si vous n'avez pas pris de petit déjeuner).
    Heureusement on a Poutine !

Votre réponse
Postez un commentaire