En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • ColibRIC41AC
    ColibRIC41AC     

    L’opposition syrienne a éliminé les témoins de l’attaque chimique :
    Selon les informations disponibles, au cours du dernier week-end, quelque 150 personnes ont été fusillées à Khan al-Assal, près d'Alep, y compris des soldats et des officiers capturés des forces gouvernementales, ainsi que des civils sympathisant avec les autorités. Selon M.Jafari, le massacre est survenu, il y a deux jours, alors que le gouvernement syrien et le secrétariat de l'ONU annonçaient être parvenus à un accord de principe sur la coopération dans l'enquête sur les rapports faisant état de l'utilisation de gaz de combat en Syrie.
    « Le massacre a été perpétré pour éliminer les témoins capables de déposer auprès du secrétariat de l'ONU et identifier ceux qui avaient utilisé l'arme chimique », a indiqué l'ambassadeur de Syrie.
    Bachar Jafari a pris la parole tout de suite après le chef de la Commission d'enquête sur les violations des droits de l'homme en Syrie, Paulo Sergio Pinheiro ayant, lui aussi, mentionné l'exécution massive dans les environs d'Alep. Selon M.Pinheiro, les experts de la commission sont prêts à enquêter sur cet incident s'ils obtiennent l'accès en Syrie qu'ils attendent depuis longtemps. 29/07/13 Voix de la Russie

  • Delirian
    Delirian     

    Enfin. C'est un jouant la transparence que le camp Assad pourra se sortir de cet immense foutoir (que notre ministre M.Fabius a hâte de remuer).

Votre réponse
Postez un commentaire