En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Syrie: 300 véhicules de Daesh détruits
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • bouledog
    bouledog     

    Depuis le temps que l'on dit de s'occuper de DAESH et de laisser BACHAR tranquille que le règlement de la Syrie doit passer par son peuple avec des élections démocratiques à chaque
    que la France a voulu supprimer un dirigeant ça a été encore pire après d'autant plus que dans les parties opposées ils ne valent pas mieux , n'oubliez pas que nous n'avons pas la même la même culture , le peuple de Syrie est seul souverain pour décider de son avenir et le choix de son dirigeant

  • liberty
    liberty     

    Les rats vont sans doute quitter le navire et revenir à la maison, la surveillance doit être drastique.

  • camus
    camus     

    Il aura fallu que la Russie s'attaque au probleme pour que ca bouge...!!!
    Fabius et les usa n'avaient qu'une obsession : Bachar

    liberty
    liberty      (réponse à camus)

    BACHAR est aussi un problème

    Jean Jacques chollez
    Jean Jacques chollez      (réponse à liberty)

    Admettre le contraire dévoilera au grand jour que la politique de la France est au service d'une nation étrangère... Rassurez-vous, le pouvoir et ses langues de crotales seront chassés bientôt... La vérité ressort toujours, même si des députés traitres à leur mandat essaient de museler la quête de vérité.

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à camus)

    C'est toujours leur obsession, ils lâchent pas l'affaire sur ce point, l'après Daesh risque d’être mouvementé sur ce sujet, deux alliances bien distinctes sont opposées sur "doit-il rester ou dégager".

Votre réponse
Postez un commentaire