En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • ColibRIC41AC
    ColibRIC41AC     

    [..]Le Printemps français doit se doter d’un programme radical : briser les oligarchies, revenir à la démocratie ; remettre le pouvoir politique à l’écoute de la majorité plus que des minorités.
    L’urgence, c’est de redonner le pouvoir au peuple :
    - Par le référendum d’initiative populaire (et le référendum abrogatoire) à partir de la demande d’un million de citoyens ; et ce, sans contrôle constitutionnel.
    - Par le référendum local sur simple pétition réunissant 10 % des électeurs inscrits ; avec comme seule exigence qu’il s’agisse d’une question de compétence locale (municipale, départementale ou régionale).
    - Par le rétablissement de la proportionnelle intégrale dans le cadre départemental pour l’élection des députés.
    - Par le rétablissement de la liberté d’expression, notamment par l’abrogation des lois liberticides (Pleven, Gayssot, Taubira, Perben) qui donnent aux groupes de pression minoritaires des pouvoirs de censure exorbitants.
    - Par le rétablissement du pluralisme intellectuel, politique et culturel dans les médias de service public (télévision, radio) et subventionnés (presse écrite).
    - Par la garantie des libertés numériques et l’open data des informations publiques. Jean-Yves Le Gallou. 17/04/13 bit.ly/ZvOiKH

  • deuxc
    deuxc     

    Certes, c'est une façon de voir les choses. Cependant, lorsque cela existait en France, il ne s'agissait plus d'initiation aux activités militaires, mais des séances d'alphabétisation! Or, ce rôle de pédagogue demandé aux sous officiers, entre autres, et aux jeunes lieutenants , n'avait rien à voir avec le but non pas d'une instruction, mais d'une simple initiation à l'activité militaire! Décourageant. En sortant de Cyr, vous êtes en droit d'espérer mieux que de jouer les maîtres d'école.Chacun son boulot!

  • felicie
    felicie     

    La Suisse ne perd pas le nord, majoritairement patriote et pragmatique, comme toujours. Et comme par hasard qui, là-bas, prônait l'abandon d'un épisode de la vie des jeunes helvétiques qui soude depuis toujours l'unité nationale d'un pays formé de la confédération de plusieurs cantons et où l'on parle plusieurs langues ? Devinez !... Eh bien, comme dans tous les pays occidentaux, ce sont les socialos, les verts et les féministes, c'est-à dire les ennemis du bien vivre ensemble qui vérolent nos sociétés en ramenant tout à leurs idéologies de psycho-rigides, et qui passent leur vie (subventionnée par nos impôts...) à pourrir celle des autres citoyens.

Votre réponse
Postez un commentaire