En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • felicie
    felicie     

    La sous-évaluation de la dangerosité des malfaiteurs, qu'il s'agisse de malades ou de soi-disant sains d'esprit, est décidément une constante des systèmes judiciaires ! Le problème est que les décrets et décisions lénifiants (et surtout politiquement corrects) sont pris en haut lieu par des gens qui vivent à l'abri de leurs bureaux, de leurs gardes du corps, des plantons qu'on met devant leurs portes, et qui sont dans leur tête de dangereux rêveurs... malheureusement capables de se faire élire ou choisir pour occuper des postes supérieurs ! Et nous on trinque !

  • Jean Aimarre2
    Jean Aimarre2     

    Effectivement les laisser à l'air libre, empêche la récidive. Bravo Taubira. Heureusement que celui là est en Suisse.

Votre réponse
Postez un commentaire