En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Britanny et son chien Charlie, dans une photo prise en 2013, alors qu'elle n'était pas encore atteinte de son cancer.
 

Mgr Carrasco de Paula a eu des mots très durs pour qualifier la décision de Brittany Maynard, en phase terminale d'un cancer,  de se donner la mort. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • Laluneetledoigt
    Laluneetledoigt     

    @zerodeconduite
    C'est vous qui ne répondez pas à me questions. Si vous voulez en finir, libre à vous, mais il est inutile de créer ce fameux marché de la mort de 7 milliards d'individus sous pretexte de compassion alors que son vrai moteur sera l'argent.
    L'euthanasie, c'est le stade suprême de l'argent roi, et la mort ne doit pas devenir une marchandise : y aura-t-il des euthanasies low-cost ? 2 euthanasies pour le prix d'une pour les couples ? L'euthanasie n'est pas un choix individuel mais serait un bouleversement morbide de la société. La vie humaine n'est pas une marchandise.

    Zero de conduite
    Zero de conduite      (réponse à Laluneetledoigt)

    L'existence de profiteurs est aussi vielle que l’humanité vous enfoncez des portes ouvertes. L'existence de ces profiteurs ne doit empêcher d’œuvrer au bien être de ceux qui auraient besoin d'aide. Ce que vous proposez c'est d’arrêter les soins aux malades sous prétexte que certains médecins pourraient en profiter, c'est ridicule. Il ne faut pas confondre les conditions d’accès aux services de santés avec les buts de ceux-ci. Il est déjà évident que les plus riches disposent de meilleures services, c'est moche mais c'est comme ça que ça marche. La loi en France accorde un service minimum aux plus pauvres, c'est mieux que rien, et c'est précisément pourquoi il faut légiférer sur l'euthanasie.
    Que l'euthanasie, serait "le stade suprême de l'argent roi" est une affirmation gratuite qui n'a valeur d'argument et on pourrait dire de même dans ce cas pour par exemple les pompes funèbres, épinglées il n'y pas si longtemps pour pratiques commerciales douteuses. La mort est déjà un business qui coûte facilement pour un enterrement plusieurs milliers d'Euro. 10% en moyenne de la somme allant aux églises en cas de cérémonie religieuse qui elles aussi participent a ce business.
    Enfin pourriez-vous clarifier ce que vous feriez pour un malade en phase terminal qui demanderait l’arrêt de ses souffrances?

    Zero de conduite
    Zero de conduite      (réponse à Laluneetledoigt)

    L'existence de profiteurs est aussi vielle que l’humanité vous enfoncez des portes ouvertes. L'existence de ces profiteurs ne doit empêcher d’œuvrer au bien être de ceux qui auraient besoin d'aide. Ce que vous proposez c'est d’arrêter les soins aux malades sous prétexte que certains médecins pourraient en profiter, c'est ridicule. Il ne faut pas confondre les conditions d’accès aux services de santés avec les buts de ceux-ci. Il est déjà évident que les plus riches disposent de meilleures services, c'est moche mais c'est comme ça que ça marche. La loi en France accorde un service minimum aux plus pauvres, c'est mieux que rien, et c'est précisément pourquoi il faut légiférer sur l'euthanasie.
    Que l'euthanasie, serait "le stade suprême de l'argent roi" est une affirmation gratuite qui n'a valeur d'argument et on pourrait dire de même dans ce cas pour par exemple les pompes funèbres, épinglées il n'y pas si longtemps pour pratiques commerciales douteuses. La mort est déjà un business qui coûte facilement pour un enterrement plusieurs milliers d'Euro. 10% en moyenne de la somme allant aux églises en cas de cérémonie religieuse qui elles aussi participent a ce business.
    Enfin pourriez-vous clarifier ce que vous feriez pour un malade en phase terminal qui demanderait l’arrêt de ses souffrances?

  • rowl
    rowl     

    Se suicider par peur que la maladie POURRAIT provoquer des souffrances ??? Si on voudrait raisonner de de cette manière on devrait tuer toutes les personnes dans le coma de peur que les séquelles PUISSENT devenir insupportables ! Agir avant les faits ???

    Zero de conduite
    Zero de conduite      (réponse à rowl)

    Dans le cas ce cette jeune femme, le corps déformé par les médicaments, elle souffrait de migraines intenses, de crises d'epilepsies qui la laissaient incapable de parler pendant plusieurs heures, elle avait subit une ablation partiel du crane et du lobe temporal qui gère entre autre la rétention des souvenirs visuels, le traitement de données sensorielles, la compréhension du langue, le stockage de nouveaux souvenirs et les émotions, avec un progression rapide de la tumeur qui allait affecter durement ces fonctions. Elle allait finir sourde, aveugle, incapable de parler, de bouger, avec des crises psychotiques mais toujours capable de sentir la douleur ce type de cancer étant largement résistant aux anti-douleurs.
    Comme d'habitude dans votre genres d'argumentation vous étendez un cas particulier bien défini a une sorte de meurtre légal généralisé. C'est bien sur complément faux, tout les pays ayant autorisé l'euthanasie l'on fait dans un cadre éthique très étroit et très surveillé. Dans la plupart des cas il s'agirait simple d'autoriser l’arrêter des appareils maintenant artificiellement en "vie" des patients en état végétatifs, ne montrant aucun signe d’activité cérébrale pour les laisser s’éteindre de mort naturel.

  • Laluneetledoigt
    Laluneetledoigt     

    @zerodeconduite
    Oser parler d'un "marché de la survie", quel cynisme !! Comme si les hommes avant nous n'avaient pas connu les mêmes problèmes. Mdr
    Qui aura le droit de vivre selon vous une fois l'euthanasie légalisée ? Pas les vieilles femmes dépressives apparemment. Chacun a le droit de vivre sa vie jusqu'au bout, vieux, moche ou pauvre. C'est ça, être contre l'eugénisme. Si vous voulez en finir car vous êtes malade, libre à vous de le faire, mais ce n'est pas la peine de légiférer et de créer un marché de la mort.

    Zero de conduite
    Zero de conduite      (réponse à Laluneetledoigt)

    Vous essayez de détourner le sujet: Le marche de la mort existe, c'est un marche de 7 milliards d'individus et l'existence inévitable de profiteurs n'est pas le fond du problème, les profiteurs existent quelque soit le cas de figure, pour ou contre l'euthanasie. Un des effets de légiférer sur l'euthanasie sera précisément de contrôler ceux qui voudrait hors de tout cadre légal en faire un business avec tout les abus que l'on peut imaginer. Mais le vrai fond du problème c'est de pouvoir aider des malades en fin de vie a faire un choix, ou non, dans un cadre légal et avec des garanties éthiques et des structures, la paix dans l’âme pour leurs dernières heures (et ne pas laisser le champs aux prédateurs et a leur marche noir). Les églises accompagnes les patients en fin de vie avec des structures et des principes mais qui n'ont aucune signification pour au moins 40% des Français non croyants.
    Néanmoins ça n'est toujours pas le sujet de l’article: Qualifier "d'absurde" le choix de cette jeune femme et un jugement de valeur étroit et insensible: Pour cette jeune femme il s'agit clairement d'un suicide, d'un choix conscient et volontaire, qui n'a coûté que les prix des médicaments. Ou est la compassion de ce Monseigneur pour la douleur de cette femme?

  • Badvann
    Badvann     

    Encore un symbole de compassion made in Vatican...

  • Laluneetledoigt
    Laluneetledoigt     

    "Quand le sage montre la lune, le sot regarde le doigt"

    @zerodeconduite, vous avez déjà entendu parler du capitalisme et de sa dialectique ? Et oui, le but final est bien de créer un marché de la mort qui va générer des profits. Et d'ailleurs, une euthanasie, c'est 10 000E, voir l'article mis en lien plus bas.

    Pour ceux qui refusent de comprendre les vrais enjeux, je renvoie à cet article : "elle se fait euthanasier par peur de devenir laide"
    http://www.ladepeche.fr/article/2014/02/21/1823892-italie-elle-se-fait-euthanasier-par-peur-de-devenir-laide.html

    Bientôt, l'interruption volontaire de vieillesse ?

    Breizhatao35
    Breizhatao35      (réponse à Laluneetledoigt)

    et pourquoi pas

    Zero de conduite
    Zero de conduite      (réponse à Laluneetledoigt)

    Un marche de la survie rapporte beaucoup plus, aux hôpitaux, aux industries pharmaceutiques, aux fournisseurs d’équipement. Elle a peur de devenir laide, et alors, c'est votre problème? Moi si j'ai un cancer du cerveau j'aurais peur de devenir con, ça serait aussi votre problème? Face a la vie ou a la mort, chaqu'un décide de ce qui lui convient ou pas tant qu'il en a la lucidité.
    Quand l’imbécile se prend pour la Lune il désigne les autres du doigt

  • ArthurH
    ArthurH     

    cet homme devrait choisir entre la philosophie et la religion

  • Pseudome
    Pseudome     

    Quand on souffre terriblement, je ne vois pas d'autres solutions, puisque rien n'ôte cette souffrance continue (que trouvent donc les chercheurs ?) ... elle n'est pas sado-maso voilà tout, et elle est normale ! la vie c'est plutôt la joie et le bien-être, trop souvent, on ne pense qu'à nous faire souffrir !

  • rowl
    rowl     

    Il faut toujours avoir l'espoir : un nouveau médicament, une guérison inexpliquée ... Et il y a aussi des erreurs (diagnostics) erronées. Il faut se battre jusqu'à la fin et ne jamais perdre l'espoir.
    Il y a beaucoup de choses que les médecins avouent ne pas pouvoir expliquer ...

    Zero de conduite
    Zero de conduite      (réponse à rowl)

    "erreurs erronées" comme deux négations donnent une affirmation, vous parlez de succès?

    Zero de conduite
    Zero de conduite      (réponse à rowl)

    Et vous vous pouvez expliquer, les crise d’épilepsies, les douleurs intenses, les pertes de mémoire, de langage et de motricité, les vomissements, les troubles de la personnalités et finalement la mort dans des conditions connues d'avances, atroces pour le malade et sa famille? Non, vous ne pouvez pas, alors laisser ceux qui sont dans cette situation décider de leur sort quand ils le peuvent encore.

  • vacheàlait
    vacheàlait     

    De quoi je me mêle !? Monseigneur machin ...

  • Maxoue
    Maxoue     

    On ne peut que lui souhaiter pareille maladie à ce cher homme

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire