En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le président soudanais, Omar el-Béchir à Karthoum, le 11 juin.
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • PANOPTES
    PANOPTES     

    Si ces faits sont avérés, cela prouve une fois de plus que la Cour Pénale Internationale n'est qu'une juridiction de pacotille, sans pouvoir coercitif. L'Afrique du Sud s'est faite l'alliée de circonstance d'un tyran : Nelson Mandela, victime emblématique de la discrimination raciale, défenseur émérite des droits de l'homme, et père spirituel d'une certaine idée de l'Afrique, doit se retourner dans sa tombe, en observant le comportement de ses enfants.

Votre réponse
Postez un commentaire