En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Meriam Ibrahim et son mari, Daniel Wani.
 

Meriam Yahia Ibrahim, cette chrétienne condamné à mort pour apostasie au Soudan, finalement libérée lundi, a trouvé refuge à l'ambassade américaine de Khartoum.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Sienner
    Sienner     

    @azerty78 L'apostasie n'est pas passible de peine de mort pour les Chrétiens. J'imagine qu'on doit perdre son âme et que c'est sensé être la punition. Mais j'aimerais voir les réactions indignées si un pays Catholique déclarait la peine de mort, ou même la prison pour apostasie. On traiterait certainement ce pays de barbares ignobles et intégristes fanatiques...
    Quoi qu'il en soit, on a réussi à se débarrasser de l'inquisition, des bûchers, des chasses aux sorcières et de la pression religieuse, justement, ce n'est pas pour la tolérer quand elle vient d'une autre religion.

  • azerty78
    azerty78     

    Et voila dans sa grande splendeur les états musulmans, on devrait faire pareil pour les chrétiens qui se reconvertisse musulmans, ils ont aucuns respect au libre choix d’autrui tjr a essayer d imposer leur vision religieuse, l'islam est un danger pour toutes démocratie.

Votre réponse
Postez un commentaire