En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La souche de la bactérie e. coli nouvelle et toxique
 

par Kate Kelland MOSCOU (Reuters) - L'Escherichia coli à l'origine d'une flambée épidémique meurtrière en Allemagne est une nouvelle souche...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • eaudevie
    eaudevie     

    Pas besoin d'al-qaïda ou d'autres terroristes ; la nature s'en charge tres bien toute seule. Elle nous rappelle a l'ordre ; mais sommes nous assez intelligent pour s'en apercevoir? j'en doute...

  • PasContent
    PasContent     

    Vive le brassage des populations, échangeons joyeusement nos microbes et bactéries ! et vive l'abus d'antibiotiques

  • Géode Améthyste
    Géode Améthyste     

    Ancien militaire, formé à l'école de lutte NBC (Nucléaire, Biologique, Chimique) je reste assez surpris que la piste terroriste n'est pas encore été évoquée et investiguée. Il est très facile d'isoler un agent pathogène tel que cette bactérie E. coli répertoriée sous le N° 104, le mettre en culture et le multiplier à des milliards d'exemplaires et la dispersion ne présente pas de difficultés majeures. Rappelons nous les oranges qui avaient été, il y a bien des années, chargées par injection de mercure ! Des stocks de toxine botulique découverts aux USA a proximité des réservoirs d'eau potable, heureusement ces tentatives ont été découvertes et de ce fait non activées. Et encore, combien d'aiguilles de radium subtilisées dans les services de médecine nucléaire trainent dans la nature ?
    N'ayons pas peur !

  • taiwanman
    taiwanman     

    le retour .faire péter une bombe cause peut de dégat et le plus gros de ces dégats n'est que localisé a l'endroit ou a explosé l'engin donc pas rentable pour une organisation sans tête et sans trop de repère.Par contre une arme bacteriologique ne coute presque rien comparé a une bombe et là par contre les dégats se mesurent à l'echelle mondiale .Pas la peine de chercher plus loin d'où vient cette saloperie ,on est rentré dans une nouvelle ère .

  • eaudevie
    eaudevie     

    ... une nouvelle souche. Tiens c'est drôle, mais comment est-ce possible ? A force de gaver nos élevages d'antibiotiques, pour seul prétexte de productivité, voilà où nous en sommes. Chaque année le nombre d'intoxications et de souches bactériennes résistances aux antibio augmente, mais CHUTTTT faut pas le dire. Le problème n'est pas nouveaux et dans le milieu hospitalier on l'observe depuis bien des années. Le système agricole productiviste affaiblie les animaux, qui doivent être régulièrement traités aux antibio, résultat les bactéries entre en contact régulièrement avec ces antibio et muttent pour devenir résistante. Ce que l'on sait moins, c'est qu'il n'existe qu'une quinzaine d'antibio disponibles et certaines bactéries résistent à tous ces antibio ; résultat : si on est infecté on a aucune chance, c'est la mort quasi-assurée. Allons-nous enfin nous attanquer à la base du problème où laisserons-nous tout cela continuer. Il en va de notre santé. L'agriculture industrielle à défaut de produire en quantité produit de la merde et est dangereuse pour notre santé .....

Votre réponse
Postez un commentaire