En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Soldats français accusés de viols sur mineurs en Centrafrique: des avocats dénoncent une "enquête bâclée"

Des soldats français de l'opération Sangaris en Centrafrique.
 

Deux associations de défense des droits des enfants, parties civiles dans l’affaire de soupçons de viols sur mineurs en Centrafrique, redoutent un non-lieu dans l’enquête. Elles exigent de nouvelles auditions des militaires mis en cause.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • beaudolo
    beaudolo     

    Les avocats devraient aller faire un petit séjour en Centre Afrique, mais ils ne savent peut-être pas où c'est ou alors ils sont exempts de casque lourd et rangers, c'est trop lourd et ça fait mal aux pieds , ce n'est pas comme les escarpins et la robe aérée!

  • ViveLe Roy
    ViveLe Roy     

    Deux contre-vérités : enquête bâclée et Armées juges et parti. La prévauté n'est pas l'amie du soldat. Elle a enquêté au mieux des possibilités centrafricaines. C'est pas Paris ! Pour finir, les soldats engagés dans l'opération Sangaris ne sont en général pas revenus indemnes du fait des situations qu'ils ont rencontrées. Alors arrêtez de tirer sur les pianistes !

Votre réponse
Postez un commentaire