En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Edward Snowden, dont les révélations sur un vaste système de surveillance américain ont provoqué la colère de Washington.
 

WikiLeaks a annoncé vendredi soir que l'ex-consultant de la NSA en cavale avait demandé asile dans six nouveaux pays. Sans toutefois les nommer.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Yves Trlt
    Yves Trlt     

    A côté des questions d'espionnage d'état (ou entre états), quid de l'aspect "utilisation commerciale standard" ?

    Il n’y a aucune fatalité technique ou légale à la goinfrerie actuelle d’informations personnelles sur les « profils utilisateurs », ni à l’utilisation de vrais noms plus ou moins imposée, etc.

    D’autre part *aucun besoin d’ID unique* partagé entre les services par utilisateur pour que les choses fonctionnent « sans friction ». Au contraire promouvoir un ID unique est bien sûr une garantie d’échec, et à éviter à tout prix. (un « position statement » de l’IEEE avait été émis à ce sujet d’ailleurs)

    Par contre clairement besoin d’un nouveau rôle, d’une notion de « sphère privée » ou compte pour les données clés, séparation des rôles, plusieurs organisations dans le rôle, et possibilité de déménager.
    Et aucune loi « défensive ou contraignante sur l’existant » ne fonctionnera.
    Il serait pas mal que F Pellerin le comprenne dans le contexte IDéNum:
    http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/

Votre réponse
Postez un commentaire