En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Photo servant de couverture au prochain numéro de l'hebdomadaire britannique The Economist
 

L'hebdomadaire britannique The Economist consacre son prochain numéro a un long plaidoyer contre la France. Selon le journal, la France n'a pas pris la mesure de la crise et représente un danger pour l'Europe. Jean-Marc Ayrault a dénoncé « une outrance pour faire vendre du papier ».

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

51 opinions
  • Verly
    Verly     

    ...ce qui est certain par contre c'est que la Banque d'Angleterre est un danger permanent et depuis bien longtemps. Cela fait plus de mille ans que la finance tient sous sa tutelle les rois d'Angleterre. Depuis Louis XIII la Banque d'Angleterre n'a cessé de créer de la zizanie en Europe. Chez elle, au Royaume Uni elle a exploité les ouvriers comme ce n'est pas permis.En 1911, elle a réussi à imposer son modèle en Amérique ce qui a provoqué une crise mondiale en 1929 et que la guerre n'a fait que retarder. Pour filer la métaphore guerrière employée par "Ze Economist" la City est pour ce qui la concerne une bombe à sous-munitions, celle qui tue n'importe qui des années après. Elle a financé Staline, puis Hitler, viré Churchill quand il a eu réparé toutes les erreurs qu'elle avait commise. Les militaires appellent "pièges à cons" les grenades à demi dégoupillées attachées à un fil qu'on tend sur les points de passage de l'adversaire. Les conseils de ce journal sont du même genre... Autrement dit ce canard nous prend pour des cons...

  • jospic
    jospic     

    ils feraient mieux de s'occuper de leur pays,car leur situation n'est pas plus brillante,4 trimestres de suite de récession.alors,les donneurs de leçons ça suffit.

  • chaumière
    chaumière     

    n'ont toujours pas pris l'Euro. C'est certain que si un crash se produit il s'en sortiraient mieux que nous, ils n'ont pas mis tous leurs oeufs dans le même panier, ils ont conservé la livre sterling. Moi je dis que sous peu, ce sera cela la fin du monde, le grand beug de l'Euro/Europe. Ils ont déshabillé pierre(nous pour habiller Paul (les autres pauvres de l'Europe). On se rappellera juste qu'il y a eu un groupe de pays qui s'appelait l'Europe et que c'est parti en vrille grâce à M. Sarkosy qui a passé le traité au forceps. Merci qui ? M. la bougeote ! Cela va s'écrouler c'est écrit depuis le début, les économistes ne font que le confirmer. Chacun donc pour soi et Dieu pour tous.Peut-être un mal pour ensuite un grand bien.

  • Carabène
    Carabène     

    Un plaidoyer contre s'appelle un réquisitoire.

  • jolyo
    jolyo     

    Comme dit The Economist : le poids de l'Etat démesuré, et oui nos élus ne sont pas prêts à faire des économies ils préfèrent taxer encore et encore pour garder leur niveau de vie, tant pis pour les Français moyens....

  • Donatien76
    Donatien76     

    Ils ne nous apprennent rien que nous ne sachions déjà, la seule chose qui nous manque c'est de savoir quand les financiers appuieront sur le bouton FRANCE (avant ou après l'ANGLETERRE)?
    Et dire qu'en 2007 nous avions encore une chance de nous en sortir si le président élu avait fait son job...

  • cricri 830
    cricri 830     

    Dès que nous aurons atteint le niveau de vie de HAITI.
    En attendant, faisons des charters de tous les miséreux de la planète, pour que nous arrivions le plus vite possible au niveau "Tranquillité".

  • deux bombes
    deux bombes     

    il ne faut pas l'oublier !!!car sur ce point les français en ont aussi plus que marre des consequences de l'immigration !!!
    aucun gouvernement et encore moins celui en place ne reussira à remettre de l'ordre dans ce pays .
    quand on entend un certain rudi le rouge au parlement europeen s'exclamer en defendant que l'europe est un espace multiraciale il aurait mieux fait de suivre les cours à la sorbonne en 1968 que foutre le bordel dans notre pays , le marxiste leniniste.c'est lamentable, et de voir le bauvais le suivre comme son ombre.
    l'europe doit rester europeenne et pas subir une certaine invasion religieuse.et c'est cette bombe qui va eclater!!!!

  • provss...
    provss...     

    Vous avez une excellente vidéo de Vladimir Boukovski qui décrit ce qu'est l'Union Européenne actuelle. Il la compare à l'Ex-Union Soviétique dans son fonctionnement : elle n'est que la version moderne de l'ex-URSS. Aussi, vous pouvez voir les interventions de François Asselineau et Paul Jorion, qui hélas ne sont que très, trop rarement invités et qui expliquent et démontent la construction européenne. D'ailleurs, dans le passé, Philippe Séguin, ancien Président de la Cour des Comptes disait : « Monsieur le Président, Madame, Messieurs les premiers ministres, mes chers collègues,
    que l on ne s'y trompe pas la logique du processus d engrenage économique et politique mis au point à Maastricht est celle d un fédéralisme au rabais, fondamentalement antidémocratique, faussement libéral et résolument technocratique.
    L'Europe qu'on nous propose n est ni libre, ni juste, ni efficace.
    Elle enterre la conception de la souveraineté nationale et les grands principes issus de la révolution : 1992 est littéralement l anti-1789. Beau cadeau d anniversaire que lui font, pour ses 200 ans, les pharisiens de cette République qu ils encensent dans leurs discours et risquent de ruiner par leurs actes .» Cette Europe n'est en rien démocratique et ne sert que des intérêts particuliers.

  • Totolerural
    Totolerural     

    Une pensée pour tous ceux et celles qui se suicident à cause de la crise en Europe.
    Au Portugal, les urgences sont remplies de personnes ayant fait une TS, les jeunes diplômés quittent leur pays, ainsi que les cadres, les ingénieurs, les chercheurs, les médecins, les infirmières, etc... Ils espèrent tous un meilleur ailleurs. Les gouvernements qui imposent l'austérité se refusent de publier les chiffres du nombre de suicides, du nombre d'expatriation. Derrière tout ça, l'Allemagne se permet de jouer au moralisateur auprès de ces gouvernements et les encourage à plus d'austérité contre leurs populations. Pour preuve, A. Merkel fait le tour des pays Européens qui sont en situation d’asphyxie économique. L’Europe est maintenant sous le contrôle de l'Allemagne et personne pour stopper cette emprise. La dette de la Grèce est passée de 120% de leur PIB en 2011 à 190% fin 2012 malgré la mise en place des plans d'austérités par les différents gouvernements grecque. Lors qu'un état s'en prend ouvertement à sa population, l'ONU s'en émeut et condamne ouvertement. Mais lors la finance à travers les gouvernements impose de la rigueur poussant les citoyens à se suicider, l'ONU ne réagi pas ainsi que l'ensemble des états. Cherchez l'erreur ? Où tout ceci va s'arrêté ?

Lire la suite des opinions (51)

Votre réponse
Postez un commentaire