En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Selon son avocat, Carles Puigdemont ne retournera pas en Espagne

Le président catalan destitué Carles Puigdemont, le 31 octobre 2017 à Bruxelles.
 

Le président indépendantiste catalan destitué par Madrid et ses conseillers sont appelés à comparaître devant la justice espagnole jeudi et vendredi. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • vanda100
    vanda100     

    L’exil de Puigdemont est surréaliste. Il illustre bien que les indépendantistes étaient un peu des doux rêveurs en suivant cet homme qui leur faisait croire qu’un référendum illégal aurait de la valeur. L’Espagne est une démocratie.

  • vanda100
    vanda100     

    L’exil de Puigdemont est surréaliste et inquiétant. Il illustre bien que les indépendantistes étaient un peu des doux rêveurs en suivant cet homme qui leur faisait croire qu’un référendum illégal aurait de la valeur. L’Espagne est, sauf avis contraire, une démocratie.

  • Démocratepasfacho
    Démocratepasfacho     

    Que serait la Catalogne indépendante sortie de l Europe et de l euro?'' RIEN. C est pareil pour la Bretagne ou la Corse

    vanda100
    vanda100      (réponse à Démocratepasfacho)

    Pour les Bretons, c’était une ultra minorité idéaliste qui rêvait d’autonomie.

Votre réponse
Postez un commentaire