En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Deux ans après les opérations de l'Otan en Libye, Nicolas Sarkozy se rend à Tripoli mardi.
 

Deux ans après les opérations de l'Otan, Nicolas Sarkozy est attendu mardi à Tripoli, en Libye. Il rencontrera le Premier ministre Ali Zeidan.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    La société a transformé les gens en moutons à un point qu'ils ne puissent pas concevoir qu'on ne clique pas bêtement sur un de leurs liens ... C'est consternant.

  • alsacien
    alsacien     

    et ben fait un effort, c'est juste faire copier collier ^^ après tu verras c'est magique, la magie de YouTube fait que tu peux voir une vidéo ^^... met elle ne t'es pas destiné,toi si on te fait voir Sarko entrain de prendre une valise, tu n'y croirais toujours pas et tu dirais simplement que ce sont des bonbons.....

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    J'ai lu quelque part que vous aviez le sang des libyens sur les mains. Prouvez moi que c'est pas vrai.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Vous êtes conscient qu'il faut vraiment être plus c*n que la moyenne pour aller perdre son temps à visionner une vidéo sur youtube simplement parce qu'un inconnu en publie le lien sans même prendre la peine de la présenter ?

  • bill
    bill     

    il lui reste une valise peine de billets imprimés au sang de KADAFI à aller chercher ?

  • alsacien
    alsacien     

    http://www.youtube.com/watch?v=dKshFwYNJa8 << faudrait être vachement naïf ou vachement amoureux pour croire que l'UMP n'a pas reçu d'argent pour financer la campagne de Sarko

  • Juillet48
    Juillet48     

    C'est un constat. Comme toujours il faut que que le rédacteur remette dans un texte mettant en avant N. Sarkozy, une suspicion à son désavantage même si celle-ci n’est en rien vérifiée et ressemble plus à une calomnie qu’à une vérité.

Votre réponse
Postez un commentaire