En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Barack Obama a listé de nouvelles sanctions contre l'économie russe, mardi 29 juillet.
 

Le président des États-Unis, Barack Obama, a présenté de nouvelles mesures pénalisantes contre l’économie russe pour le rôle controversé de ce pays dans la crise ukrainienne. "Un problème très spécifique", pour le chef d’État américain.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Colibrick
    Colibrick     

    Il faudra que les Européens se fassent au gaz de schiste a dit Hillary Clinton :
    [..] voici des mois que les Américains cherchent comment nous fourguer leurs gaz de schiste. Un tweet d’Hilllary Clinton juste après la tragédie de l’avion a déclaré :"il va falloir qu’ils diversifient leurs sources d’énergie les européens" [..]
    La nouvelle est passée presque inaperçue la semaine dernière. En toute discrétion, EDF a signé un accord pour importer du gaz de schiste des Etats-Unis.
    Pourtant le gaz de shiste américain n’est pas compétitif avec le gaz naturel russe, ce serait différent si il se trouvait des sources à proximité de l’Europe mais qui soit dans un tel état de désordre politique, économique et militaire que l’on puisse l’exploiter sans problème avec une alliance entre les oligarques locaux et la Shell.
    Les pièces du puzzle ont collé entre elles quand les candidats au partage du « gâteau schisteux » ont fait tomber les masques. Hunter Biden, fils cadet du vice-président des États-Unis Joseph Biden, a été nommé membre du Conseil d’administration de la compagnie gazière ukrainienne Burisma Holdings. En effet, c’est après la visite de ce dernier en Ukraine que le régime de Kiev a lancé une opération punitive contre Donbass. Dans le portefeuille de cette société, il y a des autorisations pour la mise en production des gisements de gaz de schiste dans les Carpates et les bassins d’Azov-Kouban et de Dniepr-Donetsk, qui correspondent curieusement à la région de Slaviansk et de Kramatorsk. Devon Archer, un autre fonctionnaire américain haut placé et ami de la famille du secrétaire d’État John Kerry, de même que l’ex-président de Pologne Alexandre Kwasniewski, ont également reçu chacun leur part du gâteau. [..] 22/07/14 Valmy http://bit.ly/1rRkjPO

  • christhebest
    christhebest     

    Pour avoir été en Russie ces dernières semaines, je n'ai pas l'impression que les Russes eux mêmes sachent ce qu'ils font en Ukraine. Au début, il s'agissait d'une aide humanitaire, mais peu à peu, les Russes commencent à douter que les ukrainiens russophones soient tant en péril. Malgré une propagande outrancière qui s'essoufle, et dont les spectateurs s'amusent beaucoup, les sanctions ont déjà des répercussions dans la vie de tous les jours, l'opinion a l'impression d'avoir été balladés et même anesthésiée. La catastrophe du MH17 a fait l'effet d'un cataclysme dans la tête des Russes. Et le manque de réactivité de Poutine a été un signe de faiblesse. Or, le pouvoir du Kremlin repose sur sa force et sa volonté. Plus que les sanctions, les mensonges du Kremlin ont du mal à passer. Alors, certes l'Europe ne sait pas quoi faire avec la Russie, mais la Russie ne sait pas vraiment quoi faire non plus avec ce conflit qui s'enlise et dont les raisons semblent bien s'effacer. La Crimée, annexée avec fierté par la Russie, commence elle aussi à représenter un coût considérable à l'économie Russe. Des projets sociaux importants sont abandonnés, au profit du rétablissement d'un semblant de vie en Crimée, ne serait-ce que pour l'alimenter en eau, gaz, électricité et nourriture. La saison touristique catastrophique n'est pas non plus là pour arranger les choses, d'autant que le gouvernement provisoire de Crimée a montré toute son incompétence à géréer la crise. La Crimée ne reviendra sans doute pas à l'Ukraine, mais elle pourrait bien sonner le glas économique de la Russie, bien plus que les sanctions homéopathiques.

  • Jean Aimarre
    Jean Aimarre     

    Pas de nouvelle "guerre froide" Vraiment ? On dirais bien que ça y ressemble pourtant ! Ou alors c'est bien imité !

  • ed24
    ed24     

    Bien sûr que c'est une guerre froide et au rythme où vont les choses, elle ne tardera pas à devenir chaude...

  • JB1701A
    JB1701A     

    Sanctions contre Israel ???

  • valgego
    valgego     

    Obama Hollande ,même combat ! Celui de Don Quichotte contre les moulins à vent , avec plus de vent dans les ailes que de grains dans le moulin .

Votre réponse
Postez un commentaire