En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'italie sous pression
 

L'Italie vient de rejoindre le club des pays financièrement déclassés, après la décision de Standard & Poor's d'abaisser mardi sa note d'un cran. Cette dégradation inattendue augmente les craintes de contagion de la crise grecque à toute l'Europe.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

24 opinions
  • ABERNOT
    ABERNOT     

    L'effet boule de neige de la dégringolade des
    notations va continuer.Bien sûr cela paraîtra
    injuste pour les victimes de la dégradation.
    Mais il faut bien qu'il y ait des arbitres.La
    mondialisation est avant tout une compétition
    internationale.Le principal problème actuel est
    donc au niveau des sélectionneurs(chefs d'état)
    et des joueurs(population),si ces deux derniers
    pratiquent l'antijeu,il n'est guère étonnant
    que l'arbitre siffle la fin de la récréation.
    Quant à la fausse bonne idée de DSK(qui devrait
    prendre sa retraite dans un monastère),divers
    exemples mondiaux ont montré dans le passé que
    les pays dont on avait effacé la dette ne s'en
    portaient pas mieux.Bien au contraire dix ans
    plus tard,la situation économique de ces pays
    avait empiré.L'explication est très simple:les
    travers ne sont pas corrigés,les responsables
    ne changeant pas d'un iota leur mode de vie.
    Finalement,en résumant la situation des états,
    si les banques prêtaient les mêmes sommes à des
    particuliers( SANS LEUR DEMANDER LA MOINDRE
    GARANTIE)au moins l'espoir de voir relancer la
    consommation et la diluation du risque auraient
    permis une réforme indispensable:apprendre à
    l'état à mieux gérer son budget.A méditer...

  • MR78
    MR78     

    39 000 euros par an. À partir de 60 ans et à vie. Pour un seul mandat de député. C’est la norme pour les politiciens italiens mais, alors que le pays est soumis à un régime d’austérité sans précédent, l’opinion publique s’indigne, et d’autant plus que le dernier bénéficiaire en date n’est autre que la porno-star hongroise, Ilona Staller, connue des amateurs du genre sous le nom de Cicciolina. Elle est par ailleurs divorcée de l’« artiste » américain Jeff Koons, dont l’exposition au château de Versailles avait défrayé la chronique il y a trois ans. (novopress.info).

  • dfdgfg
    dfdgfg     

    La solution la plus simple et la plus efficace sera de ponctionner 50% des placements bancaires des Européens .... Et plus de problème de dette ... Ou organiser la faillite de quelque banques pour demander un remboursement anticipé des prêt bancaire / l immobilier et consommation... :) ont sera toujours perdant ...

  • gigire
    gigire     

    lisez le leap 2020 groupement de chercheur sur ce qui risque de se passer cet autonne

  • Cynique
    Cynique     

    Mais qui a gouverné et gouverne encore : tous les partis politiques qui se sont succédés, que ce soit en France ou en Italie, ont géré les finances publiques avec légèreté : pour leurs seuls intérêts ou ceux de leurs nations ?... Qui élabore les lois, signe les traités, et impose ses volontés si ce ne sont les politiques ? Il est trop facile de critiquer le peuple qui n'exerce pas le pouvoir !

  • Francoferrer
    Francoferrer     

    Il faut demander aux italiens ce qu'ils ont fait des millions d'euros d'aide de la Communauté Européenne. voir l’affaire des mozzarellas et les déchets toxiques.

  • Cynique
    Cynique     

    Il a été clair dans ses interventions : est-ce qu'il pourra, s'il est élu imposer ses règles à la finance internationale et aux banques qui spéculent ?

  • Cynique
    Cynique     

    QUI EST LE PLUS COMPETANT ?
    TOUT D'ABORD, Il n'y a pas que Marine Le Pen qui veut sortir de l'euro : Mélanchon, Dupont-Aignant, Paul-Marie Couteaux... IL CONVIENT DE SOULIGNER que ceux qui sont aux affaires depuis plus de 50 ANS sont le PS, le CENTRE et L'UMP (et ancien RPR). NOS ELITES qui nous dirigent depuis Pompidou (Loi de 1973) n'ont réussi qu'une chose brillamment : nous avoir endettés et appauvris... EN MATIERE DE COMPETENCES ECONOMIQUE, le patronat et les partis dits classiques ont géré pour les uns, les finances publiques et pour les autres l’économie de manière catastrophique : LA DETTE EST DE 1687 milliards d'euro (elle augmente de plus 15 000 euro par secondes) et ce sont bien le PS et l'UMP qui nous ont mis dedans... Une chose est certaine, sans faire du prosélytisme politique, cette Europe de la finance nous a appauvri : ce qui coûtait 1 franc (0,15 ¤) coûte aujourd’hui 6,57 francs (1 euro)… ALORS QUI EST LE PLUS COMPETANT EN MATIERE ECONOMIQUE ? (voir mon intervention ci dessous : Cynique - le 20/09 à 10:25)

  • assez!
    assez!     

    Depuis le début des années 80 l'on sait que la Grèce est un pays au droit à géométrie variable et aux habitudes plus que surprenantes...( euphémisme ! ) Et depuis 1981 l'Europe a versé , versé, versé sans compter à ce pays ... :Il n'y a plus à tergiverser , il faut fermer le robinet et arrêter immédiatement ce gaspillage !

  • mon avis
    mon avis     

    pendant ce temps là , il monte MONTEBOURG, je vous l'ai dit hier (11%)
    Le seul qui déclare s'attaquer à la finance, sans langue de bois .

Lire la suite des opinions (24)

Votre réponse
Postez un commentaire