En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le président rwandais Paul Kagame, dont les propos avaient fâché Paris samedi (photo d'illustration).
 

Après avoir annulé samedi la visite de Christiane Taubira, la France a indiqué dimanche que son ambassadeur serait bien présent aux commémorations marquant le 20e anniversaire du génocide rwandais, lundi à Kigali.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • tonio51
    tonio51     

    on se mêle de tout , voilà ce qu'on récolte

  • 05 2017
    05 2017     

    On baisse le froc encore et encore !!! Ceci est du même acabit que la repentance de Mme Taubira, et que penser quand elle déclare à la tribune de l'Assemblée Nationale avant le vote de sa loi éponyme : " Il ne faut pas trop évoquer la traite négrière arabo-musulmane pour que les jeunes Arabes (banlieusards) ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes". Des propos hallucinants qui donnent un éclairage inédit sur la nouvelle ministre de la Justice et sa conception de l’Histoire et du devoir de mémoire.

  • Ambro23
    Ambro23     

    Triste de voir la France se prosterner devant le Rwanda, triste désormais de voir que la France se laisse humilier par ce criminel Paul Kagamé, le protégé des Etats Unis. Pas étonnant que la France n'ait plus aucun rôle à jouer en Afrique. Ridicule de voir qu'un si petit pays peu manquer de respect à la France uniquement parce que leur allié américain lui a donné une impunité totale dans le génocide congolais en République démocratique du Congo (6 millions de mort depuis ses 20 dernièers années)

Votre réponse
Postez un commentaire