La Russie aurait envoyé plus de 200 tonnes de billets à Damas

Cet été, alors que l’économie syrienne commençait à montrer des signes de faiblesse, la Russie a affrété plusieurs avions remplis de billets de banque pour soutenir le régime de Bachar al-Assad. C’est ce que révèle une enquête du site américain d’investigation Pro Republica.

M.R.
Le 26/11/2012 à 22:11
Manifestants syriens, protestant contre le massacre de Treimsa, le 13 juillet 2012 (AFP)

La Russie, qui s’est toujours opposée aux sanctions et propositions d’intervention en Syrie réclamées par l'ONU, aurait financé le régime de Bachar al-Assad en envoyant des billets de banque par avion, selon la presse américaine de ce lundi.

Le site d’investigation indépendant Pro Republica s’est ainsi procuré les manifestes de vols de plusieurs avions ayant transité entre la Russie et la Syrie, et transporté des tonnes et des tonnes de billets de banque.

La guerre civile qui oppose le régime de Bachar al-Assad aux forces rebelles coûte cher au régime officiel. Pour continuer à combattre les rebelles, et payer ses soldats, Bachar al-Assad a besoin d'argent. D’autant que les Etats-Unis et l’Europe font peser sur la Syrie des sanctions comme l’interdiction d’imprimer de la monnaie. La Syrie a ainsi perdu l’accès à une banque autrichienne qui imprimait ses billets de banque.

240 tonnes de billets entre Moscou et Damas

Selon les manifestes de vols, il y aurait eu huit aller-retour entre Damas Moscou, transportant 30 tonnes de billets de banque vers la Syrie. Aucun officiel russe ni syrien n’a confirmé à Pro Republica l’authenticité des rapports de vols, et il est impossible de savoir si les avions transportaient autre chose et de quelle monnaie il s’agissait.

Mais Pro Republica a pu prouver l’existence de chacun de ces vols, qui évitaient soigneusement de survoler la Turquie, comme les vols civils, pour passer plutôt au-dessus de l’Irak, de l’Iran et de l’Azerbaïdjan. Depuis le printemps, les tensions entre la Syrie et la Turquie sont en effet de plus en plus vives.

Si les manifestes de vols sont justes, 240 tonnes de billets de banque auraient transité entre Moscou et Damas.

Toute l'actu International

La question du jour

Fruits et légumes: êtes-vous prêt à payer plus cher pour avoir plus de goût?