En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
De nombreux quotidiens ont consacré leur une à ce moment qu'ils qualifient d'historique.
 

REVUE DE PRESSE - L'image occupe les unes des quotidiens des deux côtés du Rhin jeudi: les présidents allemand Joachim Gauck et français François Hollande recueillis, mercredi dans l'église d'Oradour-sur-Glane, théâtre en 1944 du pire massacre nazi en France.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • papy76
    papy76     

    Mais j'usqua quand ils remueront la M****e avec un grand bâton , tout est bon pour se faire mousser , a un moment j'ai vraiment cru qu'ils était en couple

  • Bamboula
    Bamboula     

    Hé oui, se sont toujours les vainqueurs qui écrivent l'histoire.

    David.

  • jojobo
    jojobo     

    Ce qui sonne juste chez lui c'est le cliquetis des pièces dans sa poche !!! A part ça grand niais baba comme le montre la photo qu'il a faite interdire ....

  • Peter Raladnoj
    Peter Raladnoj     

    ce drame sera peut être un jour oublié mais seulement quand tous les témoins actuels survivants auront disparus

  • prob5763
    prob5763     

    @fredlimoges. Non seulement Hollande fait n'importe quoi, mais en plus il ne connait pas ses dossiers, sinon il n'aurait pas essayé d'instrumentaliser Oradour qui est un crime en grande partie français.

  • prob5763
    prob5763     

    J'ai écouté attentivement le discours du Président Allemand qui a très justement admis que le crime avait eu lieu SOUS COMMANDEMENT ALLEMAND, mais n'a pas dit par des allemands. Cette nuance est tout à fait justifiée car les exécutants étaient en grande partie des SS alsaciens volontaires pour effectuer cette mission de terrorisme. Pour demander "pardon" il conviendrait donc que ce soit le président UMP de la Région Alsace qui vienne à Oradour pour expliquer le forfait de ses électeurs qui n'étaient pas des "malgré nous" mais bien des nazis convaincus.

  • fredlimoges
    fredlimoges     

    Hollande en fait de trop et il n'est pas vraiment naturel dans l'église, ça sonne faux...

Votre réponse
Postez un commentaire