Retrouvailles chaleureuses entre Sarkozy et Poutine

L'ancien président de la République a rendu au chef de l'Etat russe dans sa résidence à proximité de Moscou.

S.A avec AFP
Le 14/11/2012 à 17:37

"Cher Nicolas, bonjour, je suis très content de te voir, je suis très content que tu trouves l'occasion de venir à Moscou". Vladimir Poutine n'a pas caché sa joie de revoir Nicolas Sarkozy mercredi à Moscou. Tutoiement de rigueur et accolades, les deux hommes ont ouvert les premières minutes de leur rencontre aux caméras.

L'ancien chef de l'Etat français, passé par la résidence de Novo-Ogarevo près de Moscou, est en visite privée depuis la veille dans la capitale russe.

"Je me souviens avec plaisir du temps ou nous avons travaillé ensemble au règlement de problèmes assez sérieux, liés au développement des relations entre nos pays, entre la Russie et l'Europe, et aussi sur d'autres problèmes aigus", a poursuivi Vladimir Poutine.

"Je suis très heureux de constater que les relations entre la Russie et la France se développent pas à pas avec le nouveau président. Nous voyons une continuité, et nous en sommes très heureux", a-t-il ajouté.

"Confiance et amitié"

"Merci de m'avoir invité, Vladimir, je me souviens très bien du moment que nous avons passé ici, à l'époque tu conduisais même la voiture", a répondu Nicolas Sarkozy, évoquant un épisode d'une visite officielle.

"Tu sais que j'ai toujours pensé que la Russie était le partenaire naturel de l'Europe. Nous appartenons au même continent, et nous avons tant de choses à faire ensemble", a-t-il ajouté.

"Tu as bien voulu rappeler les moments amicaux et les moments plus difficiles que nous avons vécus. A chaque fois, nous avons pu les surmonter, parce qu'il y avait de la confiance et de l'amitié", a-t-il encore déclaré.

Nicolas Sarkozy, battu à la présidentielle en mai dernier par le socialiste François Hollande, et qui est depuis lors resté en retrait de la vie politique, doit prendre part à une cérémonie de remise de prix récompensant "les meilleurs investissements en Russie", organisée par un groupe privé.

La question du jour

Etes-vous prêt à acheter certains médicaments hors des pharmacies ?