REPORTAGE - Au Mali, la situation humanitaire s’aggrave

Alors que les opérations militaires françaises continuent pour éradiquer la menace islamiste au Nord-Mali, les associations humanitaires s'inquiètent de la situation des réfugies qui ont fui les combats. Reportage à Ségou.

De nos envoyés spéciaux au Mali | Julia Delage et Benoît Durand-Kriegel
Le 18/01/2013 à 8:18
Mis à jour le 18/01/2013 à 8:20

Mali : début de l'opération française au sol - 16/01


Les Maliens accueillent les troupes françaises en héros 17/01


Au Mali, la situation humanitaire se détériore de jour en jour, alors que l'opération militaire française contre les groupes islamistes installés au nord du pays se poursuit et s'intensifie.

Les caméras de BFMTV se sont rendues à Ségou, à quelques kilomètres au nord-est de Bamako, où de nombreuses familles fuyant le nord se sont réfugiées.

Besoins de première nécessité

Salma et Fatoumata sont arrivées avec leurs enfants de Tombouctou, contrôlée par les islamistes, il y a dix jours. A Ségou, elles espèrent trouver de l'aide. "On a besoin de tout", confie Salma. "On a besoin d'habits pour nos enfants, de couvertures, de nattes, de médicaments".

Depuis la prise de Diabali, toutes les ONG occidentales ont quitté Ségou. L'unique espoir reste donc l'action sociale malienne mais la réponse est claire : il n'y a plus un seul sac de riz à distribuer. "Je me sens abandonnée", explique Fatoumata.

Un sentiment partagé par Alamahadi Ibrahim, fonctionnaire malien. "On nous aide militairement, d'accord, mais sur le plan humanitaire, les besoins de première nécessité sont là", explique-t-il.

A ce jour, 32.000 personnes ont été déplacées mais les autorités en attendent beaucoup d'autres.

La question du jour

Etes-vous prêt à acheter certains médicaments hors des pharmacies ?