En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les citoyens de Crimée vont voter ce dimanche afin de dire s'ils acceptent le rattachement de leur péninsule à la Russie.
 

Selon un cercle de réflexion londonien, le référendum en Crimée, qui se tiendra ce dimanche, est organisé de telle sorte qu'il sera forcément favorable à la Russie.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Fibonacci
    Fibonacci     

    .........."selon un cercle de réflexion londonien" hahahahaha )))) on s'en fout... On attend vite les résultats du Référendum en République de Crimée.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Déjà il intervient dans l'urgence, avec forcément des réactions toujours vives après les récents affrontements pro russes contre anti russes et dans un contexte où la désinformation est reine, sans délai suffisant pour décrypter l'info, peser le pour et le contre. En jouant sur les réactions d'instincts et de peur, on favorise la réaction communautaire, qui, en Crimée, est majoritairement Russe (60%) mais pas nécessairement pro Russe. A savoir qu'en 1991 même la Crimée était largement favorable à l'indépendance (54% c'est plus que le non au référendum sur le traité constitutionnel). Ensuite on organise un référendum dans un pays envahi militairement et sous la menace directe d'une super puissance qui a démontré ses intentions belliqueuses. C'est à peu près aussi légitime et souverain que la création du régime de Vichy. En France, au moindre doute le scrutin est annulé. Il suffit que des gens mettent un bulletin dans l'enveloppe sans passer dans l'isoloir et c'est considéré comme une forme d'influence. Alors des bataillons de soldats étrangers ....

Votre réponse
Postez un commentaire