En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le siège de la RTNC à Kinshasa.
 

Des journalistes ont été pris en otages à Kinshasa, quarante assaillants ont été tués. La situation serait désormais sous contrôle.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • andremukulumanya
    andremukulumanya     

    Ou est passé l’"oint" de l’éternel ?
    ou a-t-il laissé les âmes de Dieu ?
    Les a-il conduit a l'enfer ?
    C'est pas bon Pasteur !

  • daddy
    daddy     

    Un nouveau prophète ? Quelle belle blague !

  • Neyd
    Neyd     

    Il est nécessaire de rétablir la vérité. Cela a commencé le Dimanche 29 décembre au soir à Lubumbashi, dans la région du Katanga.
    Des enfants, qui distribuaient une lettre ouverte que le Prophète Joseph Mukungubila a publié, ont été interpellés par des forces armées. Ils ont été questionnés sur qui les avaient envoyés.
    Dans cette lettre, le Prophète Joseph Mukungubila a dit la verité c’est-à-dire qu’on ne peut pas garder un étranger à la tete du pays.
    Le lendemain matin vers 5h-6h, ces mêmes forces ont encerclé puis attaqué la résidence de Banza Kyungu, partisan du prophète Joseph Mukungubila. Ils ont tiré des rafales blessant ainsi sa femme.

    Ce même matin entre 7h-8h, ils ont attaqué la résidence du prophète Joseph Mukungubila à Lubumbubashi.
    Lors de ces attaques, plusieurs de nos frères ont été tués par balle, d’autres ont été blessés.
    Ils ont ensuite commencer à pilonner sa résidence. Le pilonnage a toujours lieu en ce moment même. Les obus ne font rien, ils n’ont même pas abimé les véhicules.

    Suite à cela, les partisans du Prophète Mukungubila sont allés se plaindre auprès de la MONUSCO pour que cessent ces attaques. Mais la monusco traine des pieds, disant “attendons nous allons aller”. En ce moment même, un de nos frères insiste toujours auprès d’elle. Cette dernière ne réagit toujours pas, elle laisse faire.
    Aussi nous demandons à la MONUSCO de faire son travail : intervenir pour mettre fin au pilonnage de la résidence du Prophète Joseph Mukungubila.

    Suite à toutes ces attaques, les frères, se trouvant dans d’autres villes, se sont soulevés pour protester d’autant plus que ce n’est pas la première attaque menée par les autorités contre le Prophète Joseph Mukungubila.
    En ce moment même, l’aéroport de Kindu est entre les mains des frères soutenant le Prophète Mukungubila.
    Ceux de kisangani ont pris une partie de la ville et ils continuent.

Votre réponse
Postez un commentaire