Cameroun : la mise en garde du quai d'Orsay

Le ministère des Affaires étrangères a publié mardi une nouvelle alerte aux voyageurs sur son site, mettant cette fois-ci en garde les visiteurs de la région Extrême-Nord du pays.

Caroline Piquet
Le 19/02/2013 à 21:29
Mis à jour le 19/02/2013 à 21:40
Cameroun : carte de situation (Capture Mapbox – montage BFMTV)

Une cellule de crise a été ouverte au quai d'Orsay. Quelques heures après l'annonce de l'enlèvement de sept Français au Cameroun, le ministère a modifié mardi dans la soirée ses conseils aux voyageurs pour le Cameroun.

"Compte-tenu de l’enlèvement de Français survenu le 19 février, il est formellement déconseillé de se rendre dans la région Extrême Nord du Cameroun (des rives du Lac Tchad au Sud de Maroua) et à la frontière avec le Nigeria jusqu’à nouvel ordre. Les ressortissants français qui se trouveraient actuellement à l’Extrême–Nord du pays doivent impérativement se mettre en lieu sûr et de quitter la zone au plus vite."

"Zone dangereuse"

Un peu plus tôt, le président François Hollande avait décrit le nord du Cameroun comme "une zone dangereuse".

Dans l'après-midi encore, dans ses conseils aux voyageurs , le ministère des Affaires étrangères indiquait sur son site que "le risque terroriste (était) faible" même s'il ne pouvait "être écarté" dans le pays, demandant à ses ressortissants de "prendre certaines précautions tant lors des déplacements à pied ou en véhicule".

Le quai d'Orsay rappelle par ailleurs qu'il est "fortement déconseillé" de se rendre dans "la zone sahélienne".

>> A lire aussi - Cameroun : GDF Suez "confirme l'enlèvement d'un de ses collaborateurs avec sa famille"

La question du jour

Série de crashs aériens: avez-vous plus peur de l'avion?