En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Dès samedi matin, des Espagnols attendaient l'arrivée du "train pour la liberté"
 

Une centaine de militantes vêtues d'un gilet violet sont sorties à la gare d'Atocha derrière une banderole "ce sont mes droits, c'est ma vie".

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Solaris
    Solaris     

    "Ce sont mes droits, c'est ma vie" ... ET celle de l'enfant dans tout ça ?

  • Fibonacci
    Fibonacci     

    Ces quelques femmes ivg ne vont rien changer contre 1 200 000 manifestants espagnols pour défendre le Droit à Naître des enfants et leur Droit à Vivre. Comment défendre les droits de l'homme si l'on ne le laisse naître d'abord? La petite marche des femmes ivg est ridicule et a été avortée par manque d’adhérents.

Votre réponse
Postez un commentaire