En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Présidentielle en Iran: "il ne faut pas s'attendre à un changement"

Mis à jour le
Des supporters du candidat Ali-Akbar Velayati, très proche du Guide suprême, le 12 juin, à Téhéran.
 

Les Iraniens sont appelés aux urnes, vendredi, pour élire le successeur de Mahmoud Ahmadinejad à la présidence du pays. Mais le profil des principaux candidats et le contrôle exercé sur le scrutin par le Guide suprême, Ali Khamenei, ne laissent que peu de place aux possibilités de changement.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Justin Case
    Justin Case     

    Helas non, il ne faut s'attendre à aucun changement, ce qui est bien dommage pour toute la jeunesse iranienne qui aimerait bien passer à autre chose...

Votre réponse
Postez un commentaire