En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Présidentielle en Algérie: "Il est temps de dire stop" à Bouteflika, dit un opposant
 

Abdelaziz Bouteflika est largement favori de la présidentielle dont le premier tour a lieu jeudi. A 77 ans, il brigue un quatrième mandat. "Une insulte au peuple algérien", dénonce sur RMC Mehdi, opposant du mouvement Barakat.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • BJP034
    BJP034     

    4 mandats ça fait effectivement beaucoup. Déjà qu'ici nous trouvons que 2 ans c'est très long !!!!!

  • marjolaineOpela
    marjolaineOpela     

    y a longtemps que boutéflika ne régne plus c'est juste une marionnette..manipulée , c'est pas comme ca que l' algérie va se réveiller...ya du pétrole ca pourrait etre une belle démocratie avec tous ces jeunes dans ce pays

  • L Abbe
    L Abbe     

    La démocratie n'est pas adaptée au Maghreb, et à ses ressortissants.

  • ALOALOALO77
    ALOALOALO77     

    desinformation a pleins tubes

  • ALOALOALO77
    ALOALOALO77     

    bravo aux algeriens

  • Chriss des Landes
    Chriss des Landes     

    Quelle mascarade cette élection. J'ai des cousins qui ne vont même plus voter car le résultat est déjà connu.

  • GERO51
    GERO51     

    Depuis l'invasion de leur pays part les mercenaires ottoman , les berbères et les kabyles déteste toujours les étranger !!!

  • Al Azar
    Al Azar     

    Amorce de guerre civile en Algérie depuis plusieurs mois et ça a continué la semaine dernière avec le silence médiatique ici, POURQUOI ? Faut pas stigmatiser une fois de plus, mais qui ? Un jeune homme a été tué vendredi à Berriane, dans la vallée du M'zab, dans de nouveaux heurts entre communautés, a-t-on appris auprès d'habitants de la région. "Un jeune mozabite, Nacer Benacer, est mort tué d'une balle de fusil de chasse", a déclaré Hamou Mesbah de la fédération du Front des Forces Socialistes (FFS) de Ghardaïa. "Un autre jeune du même âge est dans le coma, après avoir été également blessé par balles", a ajouté M. Mesbah sans pouvoir donner plus de précisions sur les circonstances des tirs. Auparavant, une source médicale locale citée par l'agence APS a fait état d'une dizaine de personnes, dont deux policiers, blessées vendredi dans la région de Ghardaïa. Les affrontements ont éclaté à la sortie d'une mosquée à l'issue de la grande prière de vendredi dernier, rassemblant de nombreux fidèles, à Berriane, à 45 km au nord de Ghardaïa. Des cocktails Molotov et des pierres ont été lancés lors d'affrontements entre mozabites (berbères) et chaambas (arabes) qui ont provoqué l'interruption du trafic automobile sur un important axe routier reliant le nord et le sud de l'Algérie, selon la même source. Les forces de l'ordre ont tiré des grenades lacrymogènes pour disperser les groupes rivaux. Les heurts se sont propagés à plusieurs quartiers de la ville où des commerces et des habitations ont été pillés et incendiés, selon la même source. Mardi passé, 35 personnes, dont 17 policiers, avaient été blessés dans la ville de Ghardaïa dans des heurts entre jeunes arabes et berbères. Entre décembre et mars, les heurts, récurrents, ont fait quatre morts parmi les Mozabites (une minorité berbère), trois morts parmi les Chaâmbas (Arabes) et plus de 400 blessés, auxquels s'ajoutent des centaines de maisons et de magasins brûlés dans ce site inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. La situation est pourtant gravissime, ne soyez pas complice par omission à RMC ! Merci; Europe1 en a parlé seulement ce matin, en toute objectivité.

Votre réponse
Postez un commentaire