En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'hôpital Texas Health Resources de Dallas, où est hospitalisé le premier malade d'Ebola aux Etats-Unis.
 

Un premier cas d'Ebola a été déclaré aux Etats-Unis, le 30 septembre. Alors que le malade, qui revenait du Liberia, est hospitalisé, un retard dans son diagnostic laisse craindre d'autres cas sur le territoire américain.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • korben
    korben     

    il faut interdire tous les vols à destination et provenance de ces pays et ce depuis le début de l'épidémie , qui aura le courage de dire et faire ?

  • pistache33
    pistache33     

    Ce n'est pas fini nous allons effectivement rencontrer d'autres cas similaires. Ces malades n'ont pas de fièvre au départ de ces pays mais sont déjà porteurs du virus. En résume les contrôles sanitaires ne servent a rien le mieux s'est de ne pas se rendre dans ces pays la point barre

  • kline
    kline     

    ".....une personne l'ayant contracté n'est pas contagieuse tant qu'elle n'a pas de symptômes (maux de tête, fièvre ou vomissements)...."
    en même temps, s'il a eu mal à la tete dans l'avion, il n'a pas forcément averti tout le monde.....

    Google-113662369957654391793
    Google-113662369957654391793      (réponse à kline)

    Pourquoi cherchez-vous absolument à vous faire peur ? Le malade me parait quelqu'un de responsable puisqu'il a, de lui-même, révélé qu'il arrivait d'Afrique de l'Ouest. Je ne vois donc aucune raison pour qu'il mente sur le fait que ses symptômes ne se soient déclarés que le 24 septembre. C'est l'infirmière qui est à remettre en cause puisqu'elle n'a pas réagis.

    Il y a toutes les chances que ce ne soit qu'un cas isolé - deux tout au plus - aux États-Unis. "Pourquoi une telle certitude", me demanderez-vous alors ? Et bien, si un pays comme le Nigeria, ou dans une moindre mesure le Sénégal, a réussi a contenir et, apparemment, à arrêter l'épidémie d'Ebola, je doutes fortement que les USA soient incapables de le faire également, alors qu'ils ont un système de santé bien plus performant que les pays d'Afrique de l'Ouest. De plus, ce cas a été confié au CDC, les mêmes qui ont, justement, permis au Nigeria d'éradiquer cette menace en mettant sous surveillance les proches des malades et ceux qui ont été en contacte avec eux.

    rebroussepoils
    rebroussepoils      (réponse à kline)

    Révélateur également du système de santé Américain, ou ont ne cherche pas trop à comprendre , pas d'examens
    superflu , économie, etc cela montre aussi les limites voir les failles de fonctionnement !

Votre réponse
Postez un commentaire