En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Poursuites validées sur les "biens mal acquis" par trois présidents africains en france
 

La Cour de cassation a autorisé mardi la reprise de poursuites judiciaires concernant l'affaire dite des « biens mal acquis », ces logements de luxe et avoirs bancaires détenus en France par trois présidents africains.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • hélène
    hélène     

    Quelle honte ! Quand je pense que depuis toute petite je donne de l'argent pour les "africains" qui meurent de faim. Peut-être que mon argent a servi à acheter une baraque à ces gens-là. J'espère que non.

  • rebroussepoils
    rebroussepoils     

    ça arrange bien certain gouvernement, ont enrichi quelques chefs, ou souverains,
    pendant ce temps la ont pillent les richesses
    du sous sol par exemple, ont séme un peu la zizanie, ça déclenche des guerres, avec le pognons qu'ils ont reçu il nous achétent des armes, double gagnant elle est pas belle la
    vie ; cerise sur le gateau pendant ce temps il ne se développe pas bien sur,est ne rentre donc pas dans la compétition internationnal
    qui à dit que nos gouvernants étaient des idiots ?

  • rebroussepoils
    rebroussepoils     

    retourné en afrique pour aidé au développement
    après vous serez les premiers crier au scandale
    de les voir chez nous.
    avec des raisonnement comme ça ont risque pas d'avancer!!!

  • Pat 94
    Pat 94     

    Dont acte ,en espérant que cela ne sera pas jugé dans dix ans avec un tout petit non lieu signalé dans les journaux à l'intérieur en tout petit tout petit dans les colonnes de gauche et de droite celles qu'on lit rarement.
    A quant" les biens mal acquis" français,il faudra prévoir plus de tribunaux.A moins que le secret défense.....

  • Flak
    Flak     

    "pour récupérer l'argent volé au peuple africain"

    Au passage faut pas oublier que c'était l'argent du contribuable français.... c'est toujours le pauvre "con" de français qui paye.

  • BRETON35
    BRETON35     

    franchement : trop tard pour récupérer l'argent volé au peuple africain: honteux les présidents africain !!!

  • Tousofns
    Tousofns     

    Il y a des décennies qu'on parle de l'enrichissement de qques africains.
    Dumont avait commencé,Sauvy a continué et d'autres encore ont suivi.
    Ils ont fait des études ici,puis sont retournés dans leurs pays.Ils passent alors des commandes d'armes,avec l'aide humanitaire publi-
    que ou privée.Puis quand leurs peuples s'entre -déchirent,ils reviennent ici s'habiller,toucher leurs commissions,acheter des propriétés pour le jour où les heures graves ,pour eux,viendront.Il se-
    rait temps de faire du ménage,par voie pénale,pour affecter vraiment
    les aides aux populations et au développement

  • smartiz
    smartiz     

    que ça revienne dans les caisses de l'etat!ou mieux essayer de boucher le trou de la secu! la, c'est pas gagné!

  • michesive
    michesive     

    Engagée entre le bien et le mal enregistré acquis au Gabon et en France, au détriment de ceux qui sont du coté des donneurs de leçons, et aussi dans la situation peu enviable d'irrégularité extra terriroriale, à la veille de se voir expulsés !
    L'arroseur serait donc en voie d'être arrosé !

  • renoir
    renoir     

    Ces appartements et autres ont été payés par nos impôts , ce sont les aides versées par la France aux gouvernements africains et la population continue à vivre dans la misère .
    C'est pour cela qu'au lieu de verser des sommes , il faut financer des projets , surveiller les travaux et payer au fur et à mesure de l'avancement des chantiers . Ce serait facile à appliquer , encore faut-il le vouloir .

Votre réponse
Postez un commentaire