En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

PKK : une organisation ultra-violente

Des manifestants du PKK à Londres en 2003
Des manifestants du PKK à Londres en 2003 - © DR

Trois femmes kurdes ont été assassinées jeudi à Paris dans les locaux d'une association de la communauté. Elles seraient membres du Parti des travailleurs du Kurdistan. Focus sur ce parti interdit en Turquie et considéré comme terroriste.

Sur le même sujet :

Votre opinion

Postez un commentaire

  •  
  •  
4 opinions
  • Musthriller,

    Carambar votre commentaire est très éloquent O_o

    La première rébellion en Syrie a été faite par les citoyens kurdes qui soutiennent dans leur ensemble à leur branche armée du PKK, le PYD.

    Il y a eu aucune goutte de sang versé dans cette région du nord de la Syrie lors de la prise des villes kurdes.

    2013, c'est l'année du peuple kurde!!! Vives les révolutionnaires kurdes!!!

  • Carambar,

    en Syrie les rebelles sont les terroristes : qui occupe le pouvoir et qui est à la merci d'un état ... bien sûr que le PKK est ... il est à la mauvaise place

  • Rara,

    Pouvez-vous nous parler de la violence de l'état turc à l’encontre du peuple kurde en Turquie? Du nombre de représentants kurdes et journalistes emprisonnés, des personnes portées disparues, torturées....

  • FirAt Csl,

    le partie des travailleur du kurdistan n'est pas une organitation violente et pas du tout une organisation terroriste !

Votre réponse
Postez un commentaire

  •  
  •