Pistorius : un témoin relance la théorie de la dispute

Au deuxième jour de l'audience d'Oscar Pistorius à Pretoria, le procureur affirme qu'un témoin a entendu une dispute entre l'athlète et sa victime. L'audience a été suspendue en début d'après-midi jusqu'à jeudi.

Magali Rangin avec AFP
Le 20/02/2013 à 10:08
Mis à jour le 20/02/2013 à 15:45
Oscar Pistorius lors de son audience le 19 février. (Stephane de Sakutin - AFP)

Au tribunal de Pretoria, c'est preuve contre preuve. Lors de la deuxième journée d'audience pour Oscar Pistorius, inculpé pour le meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp, son avocat Barry Roux a contesté chacune des preuves citées par le procureur Gerrie Nel et l'enquêteur Hilton Botha.

L'audience a été suspendue et renvoyée au lendemain par le juge. Jeudi, la défense du champion paralympique, avancera ses arguments en faveur d'une libération sous caution, et l'accusation les siens.

"Aucun signe d'agression"

Mercredi, la journée a été marquée par une attaque en règle de l'accusation pour tenter de démolir la thèse de l'accident, avancée par Pistorius la veille. Selon le procureur Gerrie Nel, une femme aurait entendu une dispute entre 2 et 3 heures du matin, le jour de la mort de Reeva Steenkamp.

 

En revanche, l'autopsie n'a révélé aucune trace de violence physique sur le corps de Reeva Steenkamp. "Le corps de Reeva ne portait aucune trace de blessure défensive (...) aucun signe d'agression et aucun signe qu'elle se serait défendue contre une agression" a indiqué Barry Roux, l'avocat de Pistorius.

"Il a tiré directement sur les toilettes"

Le sportif affirmait qu'il ne s'était réveillé que peu de temps avant les faits et avait tiré sur la porte des toilettes car il craignait l'intrusion d'un voleur. "La victime était habillée au moment des tirs", a souligné le procureur, ajoutant que l'accusé avait ouvert un "tir délibéré vers le siège des toilettes d'une distance d'1,5 mètre". "Il a tiré directement sur les toilettes, en direction de la cuvette", a-t-il dit. La police, arrivée sur les lieux à 4h15 du matin, a trouvé la victime vêtue d'un short blanc et d'un gilet noir.

Par ailleurs, l'enquêteur Hilton Botha a annoncé que l'accusé serait également poursuivi pour détention illégale de munitions. "Nous avons trouvé une boîte de calibre .38. Il n'est pas en possession d'une licence pour posséder des .38", a-t-il déclaré.

La question du jour

Si cela était possible, seriez-vous prêt à habiter sur une autre planète?